La santé

Cholestérol et hypertension : comment réduire le risque cardiovasculaire ?

. ©yodiyim

Publié le 14.09.2010 , mis à jour le 29.09.2020

« Vous avez du cholestérol, il faudra faire attention… » ou « Votre tension est trop élevée ». Ces phrases raisonnent en vous ou concernent un membre de votre famille ? En France, les maladies cardio-vasculaires sont la deuxième cause de mortalité juste après les cancers. Pas de panique ! 😬

 

Nous vous donnons quelques conseils pour vivre plus sereinement et faire de votre alimentation, un allié pour votre santé. 👌

Les facteurs de risques de ces maladies sont multiples. L’hérédité, le sexe et l’âge ne sont pas modifiables. En revanche, il est possible d’agir sur certains facteurs : le tabagisme 🚬, une alimentation inadéquate, la consommation d’alcool 🍺, un quotidien sédentaire et le surpoids ou l’obésité favorisant le risque d’hypertension, de diabète et d’excès de cholestérol.

Femme - maladies cardiovasculaires

Homme, âgé avec de l’embonpoint : halte aux stéréotypes !

Nous pensons à tort que ces pathologies concernent uniquement les hommes, la soixantaine, bons vivants avec de l’embonpoint. Mais saviez-vous que les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes en France ?
Durant toute la vie d’une femme des précautions doivent être prises. Tout d’abord, lors de la prescription de la première contraception 💊 à base d’œstrogènes qui nécessite un suivi par son médecin, et encore plus chez les fumeuses, tabac et pilule ne faisant pas bon ménage. Ensuite, pendant la grossesse 🤰, la tension est régulièrement mesurée du fait du risque plus élevé d’hypertension artérielle. Et au moment de la ménopause, sous l’influence des changements hormonaux, la femme devient l’égale de l’homme pour le risque cardiovasculaire. En effet durant cette période, la prise de poids est fréquente (en particulier au niveau de l’abdomen, facteur de risque supplémentaire), le taux de cholestérol s’élève ainsi que le risque de diabète.

 

Il est donc fondamental de se sentir concernés et d’adopter tous ensemble un mode de vie qui permet de conserver un poids stable et d’avoir un bilan sanguin satisfaisant ! 😉

Course à pied

Réduire le risque cardio-vasculaire avec sa fourchette et ses baskets 👟

Manger 🍽, c’est la vie et pour la santé du cœur aussi ! Comme beaucoup de maladies dont l’alimentation est un facteur de risque, la clé est une alimentation variée et équilibrée associée à une activité physique suffisante. Concrètement, il s’agit de manger de tout en donnant une place d’honneur aux légumes, aux poissons 🐟 et en variant les matières grasses (huile de colza, huile d’olive et beurre) et bouger au quotidien. Pour les non sportifs, marcher tous les jours est un bon début. Quel que soit votre âge, si vous souhaitez perdre quelques kilos, ne vous lancez pas dans un régime trop restrictif. Généralement frustrant, il se conclue par un échec. Faites le point sur vos habitudes : Dormez-vous suffisamment ? Êtes-vous stressé ? Combien de temps restez-vous assis durant la journée ?

C’est aussi le moment de mettre en place vos nouvelles bonnes habitudes : manger à heures régulières, éviter de grignoter, multiplier les occasions de bouger et de vous sentir bien dans votre corps.

Stop à la chasse au cholestérol

Pointé du doigt pendant des années, le cholestérol nous a été présenté comme un « ennemi ». Or, la principale source de cholestérol est celui que notre corps fabrique. Le cholestérol est un élément vital à notre organisme qui constitue à la fois nos cellules et nos hormones. En dehors des pathologies familiales (dyslipidémies), le cholestérol apporté par l’alimentation influence peu le taux de cholestérol sanguin. Pour éviter l’hypercholestérolémie, il est donc inutile de diaboliser les œufs et les abats – si vous les appréciez – et de vous ruer sur les produits « pour réduire votre cholestérol » au supermarché.
Les aliments contenant des acides gras saturés sont aussi sur le banc des accusés. En réalité, c’est essentiellement l’un d’eux, l’acide palmitique, consommé en excès qui peut faire augmenter le taux de cholestérol. Pour éviter les excès, n’abusez pas des produits industriels comme les viennoiseries 🥐, les pâtisseries, les biscuits 🍪 sucrés et salés, les pizzas🍕…

 

Pour les personnes ayant trop de cholestérol, la solution vise donc à éventuellement perdre du poids mais surtout à appliquer les principes de l’alimentation équilibrée en évitant de cumuler les occasions de manger trop gras, trop sucré et alcoolisé. Les plaisirs gourmands sont bien évidemment possibles sans pour autant que ce soit repas de fête 🥳 tous les jours !

Prise de tension

Sel et hypertension, on en parle ?

L’hypertension artérielle, elle aussi, est influencée non seulement par l’âge et l’hérédité mais aussi par notre mode de vie. Le tabac, le surpoids ainsi que le stress peuvent aussi avoir un impact. Côté alimentation, une forte consommation de sel peut également augmenter la pression artérielle.
Pour réduire votre consommation de sel, procédez par étape :

  1. Le sel ajouté à table
    Vous le savez déjà mais répétons-le encore et surtout adoptons ce réflexe : « À table, on goûte avant de saler ! ». Si besoin d’un ajustement, ne faites pas tomber la salière dans votre assiette.
  2. L’achat et la préparation des repas
    Cuisiner peut vous permettre de mieux doser la quantité de sel. Pensez aux épices et aux herbes aromatiques pour relever vos plats cela vous permettra d’avoir la main plus légère sur le sel tout en préservant le goût et donc le plaisir.
  3. Le sel est également présent dans les aliments
    Le sel est partout ! On en trouve dans le pain, la charcuterie, le fromage, les poissons fumés, les cubes de bouillon, les sauces, les biscuits apéritifs, les plats industriels, les soupes déshydratées… Mais rassurez-vous, les aliments du quotidien comme le pain ou le fromage ne feront pas exploser votre compteur en sel si vous les consommez en quantité raisonnable. Et si vous devez surveiller vos apports en sel, prenez l’habitude de jeter un œil sur les étiquettes. Pour choisir, notamment les plats tout prêts, misez sur les moins salés.

Toutes restrictions ou excès alimentaires comportent des risques, si vous êtes perdus, n’hésitez pas à en parler à votre médecin et à consulter un diététicien-nutritionniste qui saura vous guider.

Produits laitiers et risque cardiovasculaire

L’équation « Les produits laitiers contiennent des acides gras saturés, les acides gras saturés augmentent le taux de cholestérol, le cholestérol augmente le risque de maladies cardiovasculaires donc les produits laitiers augmentent le risque de maladies cardiovasculaire » n’est pas vérifiée.

 

Ainsi, les études publiées au cours des dernières années montrent que la consommation de produits laitiers a un effet plutôt neutre sur l’apparition de maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, plusieurs études suggèrent un effet bénéfique selon le type de produits laitiers. La consommation de yaourts pourrait être associée à une diminution du risque cardiovasculaire. Inutile de vous priver des produits laitiers, si vous les aimez ! 🥰

Transparence ! Voici nos sources...

  • Fédération Française de cardiologie – site internet : https://www.fedecardio.org – 10/09/2020
  • Anses – Les lipides – site internet : https://www.anses.fr/fr/content/les-lipides – 10/09/2020
  • Anses – Les acides gras trans – site internet : https://www.anses.fr/fr/content/les-acides-gras-trans – 10/09/2020
  • Alexander DD, Bylsma LC, Vargas AJ, et al. Br J Nutr. 2016 ; 115(4) : 737-50
  • De Goede J, Soedamah-muthu S, Pan A, et al. J Am Heart Assoc. 2016 ; 5(5) : e00278
  • Drouin-Chartier JP, Côté JA, Labonte ME, et al. Adv Nutr. 2016 ; 7(6) : 1041-51.

À lire sur Lait’quilibre

Matière grasse et santé cardiovasculaire, une nouvelle étude signée INRA

À lire sur Lait’quilibre

Intolérance au lait : découvrez tout ce qu’il faut savoir !

À lire sur Lait’quilibre

Troubles digestifs : mieux les comprendre pour mieux les soulager

Tout savoir sur

La santé

La santé

L’allergie alimentaire : késako ?

Alimentation des enfants et adolescents

Quels sucres pour mes enfants ?

La santé

Troubles digestifs : mieux les comprendre pour mieux les soulager

La santé

Déconfinement : bien manger pour stimuler ses défenses immunitaires

La santé

Confinement : faites le plein de vitamine D !

La santé

Matière grasse et santé cardiovasculaire, une nouvelle étude signée INRA

Allergie au lait

Allergie et intolérance

Alimentation des mamans

Que manger quand on allaite ?

Intolérance au lactose

Intolérants au lactose, n'arrêtez pas les produits laitiers !

Pas vu à la TV

Le Club santé junior débarque à Angers le 23 septembre 2014 !

Diversification alimentaire

Quels laitages à quel âge ?

Astuces de parents

En famille

Témoignages : comment aborder la diversification menée par l’enfant ?

Être parents

Mission "dîners faciles, rapides et bons"