Créativité inspiration

Les produits laitiers pour apaiser le feu du piment

Publié le 15.05.2013 , mis à jour le 10.01.2020

Dans plusieurs pays, le yaourt et le lait fermenté sont utilisés pour calmer la brûlure des plats pimentés.

Une histoire de capsaïcine

Dans le piment, le composé chimique provoquant la sensation de brûlure s’appelle la capsaïcine. Celle-ci est contenue en quantités variables dans les différents piments que l’on utilise en cuisine (on parle d’ « échelle de Scoville »). Ainsi, quand la capsaïcine entre en contact avec le corps humain, elle peut provoquer une impression de chaleur plus ou moins intense et supportable. À la dégustation, elle se fixe sur les récepteurs qui tapissent l’intérieur de la bouche et enflamme les papilles, notamment chez les personnes non habituées. Le premier réflexe est de se précipiter sur un verre d’eau fraîche… sans aucun résultat ! En effet, la capsaïcine n’est pas hydrosoluble (soluble dans l’eau) mais liposoluble (soluble dans le gras). La solution idéale ? Les produits laitiers non dégraissés (lait entier, lait fermenté, yaourt entier, fromage, crème, tartine de beurre), qui apaisent efficacement et rapidement la sensation de brûlure grâce à leur matière grasse. De plus, les caséines du lait neutralisent l’effet de la capsaïcine sur les récepteurs de la douleur.

Un usage empirique et gourmand

Dans les pays où la cuisine est pimentée, les populations n’ont pas attendu cette explication scientifique pour accompagner leurs plats épicés de produits laitiers, dont la douceur et la fraîcheur font des merveilles à la fois pour le goût et la sérénité du palais. En Inde, par exemple, où le lait occupe une place centrale, presque tous les repas sont escortés de raïtas, sortes de petites salades de yaourt aux légumes ou aux fruits qui accompagnent l’ensemble des plats du « thali » (repas à l’indienne). Les Indiens consomment aussi beaucoup de lassi, boisson traditionnelle à base de yaourt, ainsi que du « buttermilk » ou « babeurre », ce liquide issu du barattage de la crème. De la même manière, dans certains pays du Maghreb, on déguste le couscous et sa harissa (purée de piments rouges très répandue en Tunisie) avec du lait fermenté (« elben »).

Une astuce pour terminer : si vous avez préparé un curry ou chili con carne trop épicé, ajoutez du yaourt nature directement dans la sauce, ou posez au centre de la table un bol de yaourt légèrement citronné que les convives pourront déguster à volonté. Un antidote parfait !

Crédits photos : A. Beauvais – A. Roche – S.Thommeret / Cercles Culinaires Cniel.

Tout savoir sur

Créativité inspiration

En panne d'idées pour vos prochains repas ? Victime d'un manque d'inspiration criant pour votre tablée de copains ou votre petite tribu ? Piochez parmi nos recettes et nos inspirations culinaires du moment, pour élaborer vite un menu équilibré et gourmand à base de produits simples comme les produits laitiers. Faites chauffer les casseroles !

Comfort food

Smoothie bowl : 3 recettes gourmandes à tester !

Créativité inspiration

3 Recettes de glaces maison sans sorbetière

Créativité inspiration

(G)astronomiques tartines

Créativité inspiration

Homme, femme… l’alimentation genrée vue par le Musée de l’Homme

Créativité inspiration

J’ai testé… la babka !

Créativité inspiration

Les 10 tendances food de 2020

Créativité inspiration

Fromage et dessert : le nouveau mariage mixte

Créativité inspiration

Chic, c'est le printemps ! La cuisine se met au vert

Secret de chefs

Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

Créativité inspiration

Astuce du week-end : mon gâteau yaourt à la poêle !

Comfort food

Smoothie bowl : 3 recettes gourmandes à tester !

AOP

Quiz : Connaissez vous les fromages AOP ?

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Wada Wada on the Bridge par Gustavo Tzoc