La crème

7 bonnes raisons de manger de la crème fraîche

Publié le 18.01.2016 , mis à jour le 22.05.2019

Multiforme et polyvalente, la plus légère des matières grasses est aussi à l’aise sucrée que salée, pour la cuisine du quotidien ou les occasions festives.

Les Normands accommodent la crème fraîche à toutes les sauces. On les comprend !

  1. La crème fraîche est la moins grasse des matières grasses : obtenue grâce à l’écrémage du lait entier, la crème fraîche contient naturellement au moins 30 % de matières grasses. Elle peut ensuite être plus ou moins allégée, mais même quand elle est entière, elle reste plus légère que l’huile, la margarine ou le beurre.
  2. Elle existe sous plusieurs formes : crue, pasteurisée ou stérilisée, liquide, épaisse ou semi-épaisse, entière ou allégée, à consommer rapidement ou de longue conservation, standard ou dotée de signes de qualité, conventionnelle ou biologique, douce ou aigre, la crème fraîche s’adapte à toutes les envies et à tous les moments de consommation.
  3. Elle sublime la cuisine du quotidien : que seraient quiches, tartes salées, soupes veloutées, œufs cocotte, gratins, pâtes au saumon, spaghettis à la carbonara ou champignons poêlés sans crème fraîche ? Accompagnée de fines herbes ciselées, elle garnit aussi des pommes de terre simplement cuites au four ou se transforme en vinaigrette ultra onctueuse. En dessert, c’est panna cotta pour tout le monde !
  4. C’est un produit phare de la gastronomie française : très à l’aise dans la popote familiale, la crème fraîche reste aussi un ingrédient indispensable de la cuisine traditionnelle (blanquette de veau, poulet vallée d’Auge, gratin dauphinois, marmite dieppoise, sole à la normande…) et des repas festifs (blinis à la crème et au poisson fumé, huîtres gratinées…). Côté desserts, elle est indispensable pour préparer des crèmes brûlées et accompagner la somptueuse tarte Tatin.
  5. Fouettée, elle se transforme en crème chantilly : le procédé a l’air magique mais il est 100 % naturel et… scientifique ! Les plus gourmands dégustent la chantilly à la cuillère, mais elle permet surtout d’élaborer de délicieux desserts, du plus simple au plus raffiné : profiteroles, café liégeois, chocolat viennois, charlottes, choux… Elle se décline aussi en mode salé pour des petits plats chics et festifs.
  6. C’est l’ingrédient clé de la ganache au chocolat : préparation basique en pâtisserie, la ganache se compose tout simplement de crème et de chocolat, auxquels on ajoute généralement du beurre pour apporter de la tenue. À vous les sauces, glaçages, tartes au chocolat, petits pots crémeux, truffes et autres cupcakes chocolatés !
  7. Elle permet de confectionner des glaces maison avec ou sans sorbetière : la glace parfum « nata » séduit tous ceux qui connaissent l’Espagne en été. Pas de sorbetière sous la main ? C’est le moment de sortir la botte secrète du parfait glacé express : de la crème fleurette sucrée et montée en chantilly, des ingrédients de garniture (chocolat, fruits frais, fruits secs caramélisés, miel, sirop d’érable, meringue…), un moule à cake, un passage de quelques heures au congélateur, c’est prêt !

Tout savoir sur

La crème

Onctueuse, gourmande… La crème fraîche est issue d'un lait riche en matières grasses. Connu depuis les débuts de l'élevage, ce un produit laitier a été popularisé à la Renaissance, avant de devenir un mets courant au XIXe siècle. Zoom sur la crème, ses qualités en cuisine, son histoire, ses utilisations et ses circuits de fabrication.

La crème

J'ai testé... les douceurs du sud de l'Italie

La crème

Les secrets de la crème catalane

La crème

Quelle crème pour quel usage ?

La crème

Qu'est-ce que la crème fleurette ?

Cuisine du monde

Et un Irish coffee pour la Saint-Patrick !

La crème

Comment réussir le caramel au beurre salé ?

La crème

Une pizza, oui, mais à la crème !

La crème

Comment réussir les œufs cocotte ?

AOP

Qu'est-ce que l'IGP ?

La crème

Connaissez-vous les crèmes AOP ?

Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

3 nuances de chocolat... chaud !

Ma semaine de ski : 7 jours, 7 spécialités locales !