À l’occasion de la sortie de Mukai, le manga co-produit par les produits laitiers, découvrez des contenus exclusifs

MUKAI, LE MANGA CO-PRODUIT PAR LES PRODUITS LAITIERS

Le jeudi 10 novembre 2022 sort le nouveau manga “Mukai” en librairies. À cette occasion, découvrez le synopsis, l’interview de l’auteur, les personnages …

En savoir plus

Question (pas) bête : pourquoi la crème est-elle liquide ou épaisse ?

Publié le 10.12.2010 , mis à jour le 09.11.2022

Liquide ou épaisse, il s’agit pourtant bien toujours de la même crème fraîche tirée du lait de vache. Comment ce changement de texture et de goût s’explique-t-il ?

Zoom sur la fabrication de la crème

Une fois pasteurisé, le lait est écrémé : il s’agit de séparer le lait de sa crème. Pour cela, on emploie une centrifugeuse qui fait tourner très rapidement le lait pour séparer les deux composants. Il faut en moyenne 7 litres de lait pour obtenir 1 kg de crème à 30 % de matière grasse.

 

Les ferments à l’œuvre pour obtenir la crème épaisse

A cette étape, la crème est fluide : c’est ce que l’on nomme la crème « fleurette », c’est-à-dire la « fleur » du lait. Pour obtenir de la crème épaisse, on ajoute à cette crème liquide des ferments lactiques : c’est ce que l’on nomme l’ensemencement. On laisse la crème « mûrir » quelques heures, afin qu’elle s’épaississe et s’acidifie.

Selon le type de lait utilisé et les ferments, le goût peut donc varier nettement d’une crème à l’autre. Il existe même des crèmes AOC, comme la crème d’Isigny.

 

Crème liquide, crème épaisse : et en cuisine ?

Leurs applications ne sont donc pas exactement les mêmes.

La crème liquide se mêle facilement à toutes les préparations, sans les épaissir. Elle donne du moelleux à la migaine, l’appareil d’œuf et de crème qui garnit quiches et tartes salées. La crème fleurette entière, liquide, est la seule qui puisse être fouettée : elle apportera ainsi légèreté et fondant au risotto. Ajoutez-lui un peu de sucre, et elle se fait chantilly, si gourmande et appréciée avec les fraises et les gâteaux tout simples, comme le baba.

Le goût acidulé de la crème épaisse donne une touche inimitable aux sauces traditionnelles et particulièrement à la cuisine normande. Elle est parfaite avec les légumes verts –épinards par exemple-, en garniture ou en sauce pour le poisson, comme dans ce roulé de limande à l’oseille et à la crème d’épinards. Côté dessert, difficile de concevoir une tarte Tatin aux pommes caramélisées sans une touche de crème fraîche épaisse…

 

Ce n’est pas pour rien que l’on parle de la crème de la crème !

Connaissez-vous les crèmes AOP ?

Lire l'article

La crème, son circuit de fabrication

Lire l'article

La grande aventure de la transformation du lait : transformer de la crème en chantilly

Lire l'article

L’étiquetage de la crème

Lire l'article

Partager cet article

Mots clés

Les alertes

Abonnez-vous aux notifications pour etre alerte des qu’un article est publie sur notre site