Hygiène de vie

Peut-on manger les produits laitiers après leur DLC ?

Et si on en parlait ?

Par Et si on en parlait ? Ici on se dit tout

Publié le 25.06.2020 , mis à jour le 01.07.2020

Qui n’a jamais eu de sueurs froides en constatant qu’il venait de manger un produit laitier dont la date limite de consommation (DLC) est dépassée 😱 ? Allez-vous tomber malade ou vous réveiller avec un aileron dans le dos  ? La question se pose.

Pour s’assurer de ce que l’on peut manger ou pas au-delà de la date indiquée, il faut faire la différence entre deux mentions : la date de durabilité minimale (DDM), indiquée sur les emballages par une mention de type “à consommer de préférence avant le…”, et la date limite de consommation (DLC), indiquée sur les emballages par la mention “à consommer jusqu’au…”.

DDM = pas de problème ! 👍En vérifiant quand même…

La DDM a remplacé la date limite d’utilisation optimale (DLUO) en 2015. Il s’agit d’une date indicative ; comprenez qu’avec elle, on peut s’arranger.

Bon à savoir

Manger un produit laitier dont la DDM est dépassée vous expose essentiellement à consommer un aliment qui aurait perdu de ses qualités gustatives (son arôme ou sa texture par exemple) et nutritives (comme sa teneur en vitamines par exemple). Bref, à par une grande déception, vous ne risquez pas grand-chose 😅. Cependant, il est important de vérifier que le produit n’est pas altéré (odeur, aspect, présence de moisissures, etc.).

Attention toutefois car certains produits estampillés DDM, doivent être consommés rapidement une fois ouverts, c’est pourquoi ils comportent une information supplémentaire sur leur durée de vie après ouverture. C’est le cas de certains fromages et crèmes : un petit coup d’œil à l’aspect ou certains indices liés à l’odeur devraient vous mettre sur la voie quant à leur fraîcheur 😷. Pour sa part, le lait UHT peut se consommer au plus tard quelques jours après ouverture et se conserver au réfrigérateur. La règle : vérifier l’étiquette !

DLC = c’est passé 🚫

Pour la date limite de consommation, c’est une autre histoire. Veillez à ne pas dépasser la date indiquée sur l’emballage pour éviter tout risque 👀.

ASTUCE : La congélation, la solution !

Et pour éviter le gaspillage, reste la solution du congélateur à laquelle on ne pense pas toujours lorsqu’il s’agit de produits laitiers. Et pourtant c’est possible moyennant certaines bonnes pratiques. Par exemple, il ne faut pas recongeler un fromage qui a déjà été congelé, ni congeler un produit dont la durée de conservation est dépassée. Anticipez cette date !

La décongélation doit impérativement se faire au réfrigérateur, jamais à température ambiante. Pour une utilisation optimale, les produits laitiers gagnent à être portionnés (en dés, en morceaux, ou râpés) avant la congélation et utilisés dans une recette car l’aspect et la texture seront inhabituels.

Ne jamais recongeler un produit décongelé !

En bref, il faut toujours vérifier s’il s’agit d’une DLC ou d’une DDM pour être tranquille. Dans le cas d’une DDM, si la date n’est pas passée au moment de l’ouverture, il faut vérifier l’aspect, l’odeur et le goût du produit. Enfin, si un produit est ouvert et remis au réfrigérateur, il faut le consommer dans les plus brefs délais.

DLC ou DDM des produits laitiers

À lire sur Oh My Milk

Congeler les produits laitiers, c'est possible !

À lire sur Lait’quilibre

Congeler, c’est futé

À lire sur Milk Planet

Qu'est-ce que la Date de Durabilité Minimale (DDM) ?

Le bien-être animal

Est-ce que les vaches laitières sont bien traitées ?

Le lait

C’est vrai que certains adultes ne digèrent pas le lait ?

Les jus végétaux

Quelle est la différence entre le lait de vache et les “laits” végétaux ?