Entrainement et nutrition

Dorian Louvet (Koh-Lanta 2020) : « La nourriture, ça devenait obsessionnel »

. ©Laurent Vu / ALP / TF1

Publié le 10.12.2020

Finaliste de Koh-Lanta 2020 : Les 4 Terres, Dorian Louvet sort d’une aventure complète. Mais avant de devenir l’un des candidats préférés des téléspectateurs, le Normand est un athlète de haut niveau ayant dû s’adapter aux conditions spéciales du programme. Entretien avec un sportif préparé. 🏃

Milk & Move :

Peux-tu me parler de ta préparation sportive avant Koh-Lanta ?

Dorian Louvet :

Dans ma pratique sportive, je m’entraîne entre 5 et 7 fois par semaine, avec des séances allant de 30 minutes de footing et de la musculation, à une séance de 1h20 de course, ou bien du fractionné, des entraînements variés tournant beaucoup autour de la course à pied. Pour Koh-Lanta, j’ai insisté sur le renforcement musculaire 💪 et la proprioception, en ralentissant la course, un mois avant le début de l’aventure. J’ai eu la chance d’être accompagné par mon entraîneur.

Milk & Move :

As-tu adopté une préparation alimentaire particulière ?

Dorian Louvet :

Non, car avec mon entraîneur on s’est dit qu’il ne fallait pas que j’arrive trop affûté comme en compétition. J’ai mangé beaucoup de féculents, je voulais prendre un petit peu en masse et en graisse, pour ne pas arriver avec un physique de marathonien.

J’aurais dû arriver avec un peu plus de poids.

Dorian Louvet Aventurier de Koh Lanta 2020
Milk & Move :

Après quelques jours d’aventure, étais-tu satisfait de cette préparation ?

Dorian Louvet :

Après les 4 ou 5 premières épreuves, je me suis dit que j’avais bien fait. Avec du recul, je me dis que j’aurais dû arriver avec un peu plus de poids. Je pense être arrivé un peu trop sec. Les 15 premiers jours j’ai souffert de la faim mais ça allait. Au bout de 20-25 jours, il n’y avait plus personne (rires). Je me souviens de la galère pour aller couper du bois… Les efforts étaient très durs.

Milk & Move :

Quelle était l’influence de ce manque de nourriture sur ton corps ?

Dorian Louvet :

Dès le deuxième jour, tu ressens le manque de nourriture. Tu souffres et ton corps en pâtit de plus en plus, tu ne te rends pas compte que tu deviens de plus en plus faible. Se lever pour aller chercher de l’eau demande de la motivation. Physiquement, j’avais énormément de vertiges.

Koh-Lanta : Saison 20, Fidji
Milk & Move :

L’alimentation à Koh-Lanta tourne essentiellement autour de la noix de coco et du riz. Qu’est-ce qui te manquait le plus dans ton alimentation ?

Dorian Louvet :

Chez les Oranges (début de l’aventure, ndlr), on a eu le feu qu’au bout de 12 jours, donc je n’ai pas mangé de riz, uniquement de la coco. Evidemment, je n’en ai pas mangé depuis que je suis rentré, 😂 je ne peux plus. Quand tu es là-bas, tu ne penses qu’aux choses grasses que tu peux manger, comme un vrai hamburger fait maison. Ça devenait obsessionnel, on ne faisait que de se dire « si tu entres dans un magasin maintenant, tu prends quoi ? ». Les pâtes pour moi c’est une religion, j’en rêvais également.

Milk & Move :

Après l’aventure, comment as-tu retrouvé un corps de sportif ?

Dorian Louvet :

J’ai dû mettre 5 mois à être à nouveau bien dans mon corps. Je me suis remis au sport un mois et demi après mon retour. J’ai ensuite repris régulièrement, j’alternais les séances, et c’est revenu. J’ai essayé de faire à nouveau attention à mon alimentation également. Je suis gourmand et je ne me suis jamais trop privé, j’aime beaucoup la viande, j’ai toujours consommé du lait, et pas mal de yaourts également. J’essayais de manger légumes et poisson pour varier les repas.

J’ai dû mettre 5 mois à être à nouveau bien dans mon corps.

Dorian Louvet Aventurier de Koh Lanta 2020
Milk & Move :

Tu as perdu 11 kg sur l’aventure. Comment as-tu géré ton alimentation à ton retour ?

Dorian Louvet :

Pendant 10 jours, je n’ai pas arrêté de manger, je me goinfrais… Je faisais tellement de repas dans la journée… Je me souviens être allé au restaurant, prendre un plat et une pizza, et pouvoir encore manger. C’était devenu tellement obsessionnel, que le corps a vrillé, j’avais peur de manquer à nouveau. Je me suis régalé au retour, j’ai mangé tous les plats dont j’avais envie.

Après une aventure riche en émotions, Dorian Louvet a repris son travail de contrôleur SNCF, à Caen. Le futur papa s’est également lancé un nouveau challenge dans le coaching sportif, en lançant son propre site internet.

À lire sur Milk & Move

Rencontre avec Béatrice Kaboré (Koh Lanta 2019), footballeuse professionnelle

À lire sur Milk & Move

Roland-Garros 2020 : 5 questions posées à Aubane Droguet

À lire sur Milk & Move

Dans l'assiette de... Clarisse Agbegnenou (avec Marine Lorphelin)

Tout savoir sur

Entrainement et nutrition

Prêt à vous dépenser sans compter ? En misant sur une alimentation saine et variée au quotidien, vous mettez toutes les chances de vos côtés pour être au top à l'heure de l'entraînement. Notre rubrique, dédiée à la nutrition et à l'entraînement, compile conseils de professionnels, informations et idées recettes.

Entrainement et nutrition

Dans l’assiette de… Mariane Beltrando (avec Marine Lorphelin)

Entrainement et nutrition

Dans l'assiette de... Arnaud Assoumani (avec Marine Lorphelin)

Entrainement et nutrition

Danse : quelle nutrition pour un(e) danseur(se) ?

Entrainement et nutrition

Dans l'assiette de... Clarisse Agbegnenou (avec Marine Lorphelin)

Entrainement et nutrition

Régimes végétalien et sans gluten : quelle compatibilité avec le sport ?

Entrainement et nutrition

Roland-Garros 2020 : 5 questions posées à Aubane Droguet

Cycling

Cyclisme : quelle nutrition pour un coureur ?

Diététique de l'effort

Prendre soin de ses muscles dès la cinquantaine !

Entrainement et nutrition

Top 3 des idées reçues sur l’alimentation des sportifs

Diététique de l'effort

Tour de France 2020 : la journée alimentaire d’un coureur cycliste

Randonnée

Ski de fond ou raquettes : du petit-déjeuner aux ravitaillements de la journée

Café des sports

Bertrand Delesne : « Se fixer des objectifs en 2021, c’est important »

Running

On a testé… une course virtuelle