La pâtisserie

Les grands pâtissiers à l’heure de la vente en ligne

Publié le 31.07.2020

Si on a appris à télétravailler, on a aussi appris à « télémanger ». La nuit, les dimanches, les jours fériés, internet sauve nos courses et nos menus. Cerise sur le clic : les pâtisseries investissent désormais les réseaux. Bien avant le confinement, mais encore depuis, les pâtissiers se mettent à la vente en ligne.

Quand il a ouvert sa pâtisserie, en novembre dernier, Cédric Grolet a instantanément créé le buzz. Une file d’attente de plusieurs heures s’est amassée rue de Castiglione pour la Noisette, la tarte au citron ou le famous pain au chocolat tourné, tous vendus entre 8 et 17€. Et quand il a lancé son site internet, le mois dernier, le chef pâtissier du Meurice, a suscité le même engouement pour des click & collect de mousses cacahuètes ou tartes aux fraises basilic. « Notre but est d’assurer la satisfaction à nos clients en leur permettant de réserver les produits de leur choix et éviter la frustration d’arriver devant une vitrine dévalisée », explique Isabelle Maurin, chargée de la communication du chef.

D’un côté, le site internet permet effectivement aux professionnels d’optimiser la gestion et l’anticipation de l’offre et de la demande. De l’autre, il offre une vitrine immobile à des consommateurs très mobiles. Et parce qu’il ne suffit plus aujourd’hui de remplir ses vitrines d’appétissantes créations dans sa ville natale, il faut aussi garnir la façade mondiale de couleurs sucrées. Telles des marques de prêt à porter, les lignac.fr et autres vincentguerlais.com, à la fois vitrines et sites marchands, deviennent des indispensables de la consommation courante.

« Notre but est d’assurer la satisfaction à nos clients en leur permettant de réserver les produits de leur choix et éviter la frustration d’arriver devant une vitrine dévalisée »

Isabelle Maurin Chargée de la communication de Cédric Grolet

Aujourd’hui, plus question de se sentir provincial ou frustré à la vision des comptes Instagram remplis de crèmes et de tartes : en version 2.0, la pâtisserie devient accessible à tous. Une envie soudaine de glace de Pierre Hermé à Clermont-Ferrand ? Le sorbet Ispahan ou l’Infiniment chocolat débarquent sur votre paillasson en 24 à 48h. Une envie de baba aux pêches samedi entre 16h et 20h ? Conticini livre le petit gâteau crémeux pour 10,68€ supplémentaires à Paris et banlieue. Pas forcément bon pour la planète, mais très bon pour le palais, les gâteaux arrivent devant notre porte sans que l’on n’ait autre chose que d’ouvrir son ordinateur. Expéditions en Chronofresh, livraisons en camion frigorifique, achats click & collect, réservations de commandes, les pâtisseries sont rapides comme un éclair. A toute heure, tous les jours même le dimanche, on commandera un gâteau de voyage ou une plaquette de chocolat à des centaines de kilomètres de son domicile. « Notre clientèle est principalement jeune et urbaine pour le pick up », résume Delphine Michalak, « plus familiale pour la livraison France de nos produits secs, et plus large, en province pour nos boxs (qui différent chaque semaine), pour qui n’a pas accès à nos boutiques parisiennes ». Fragilité des produits oblige, les offres diffèrent d’un chef à l’autre. « Chaque type de livraison a ses produits spécifiques », résume la maison du Kosmik. Ainsi, des boites d’oursons gourmands-croquants chez Lignac, mais pas (encore) de tropézienne ou Equinoxe hors Ile de France. Le site – fondé pour « proposer un service supplémentaire à nos clients : commande en toute simplicité et sécurité via notre eshop, avec possibilité de livraison à domicile en IDF » – a désormais trois ans et veut offrir de plus en plus de possibilités. Tablettes de chocolat, gâteaux de voyage, pâtes à tartiner voyagent très facilement. Certes, les possibilités sont moindres qu’en boutique. Mais à l’heure des gestes barrières, les e-boutiques arrivent comme une aubaine pour les gourmands et les créateurs de gourmandises.

À lire sur Oh My Milk

5 desserts signatures de chefs pâtissiers

À lire sur Oh My Milk

La cuisine des chefs dans nos cuisines

À lire sur Oh My Milk

Les 10 façons de rester frometon à la maison

Tout savoir sur

La pâtisserie

Cela fait belle lurette que le lait, le beurre, la crème ou encore le fromage ont trouvé leur place dans les ouvrages de pâtisserie. Selon les recettes, ils apportent du liant, une texture plus crémeuse ou une pâte plus moelleuse. Découvrez sans plus tarder nos astuces de chefs et nos recettes de pâtisserie favorites.

Fait-maison

Les choux à la crème et aux fraises de Paprikas

Fait-maison

3 recettes de cakes fruités d'été

Secret de chefs

Secrets de kouign-amann

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Dessert du levant par Omar Koreitem

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Comme un bleu par Mathew Hegarty

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Abondance de bien par Elsa Marie

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Qu'il est doux d'être salé

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Petits carrés d'enfance par Le Chef Anto

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Boule moelleuse normande par Samuel Lee Sum

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Roqu’n’choc par Harry Cummins

Accords et fromages

Le Berthoud : une recette au fromage officialisée

Fait-maison

La courge en 3 recettes : de l'entrée au dessert !

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Far breton au crémeux des Cîteaux par Sylvain Delpique & Motoki Ikuma