A la une

derniers articles
  • 18-04
    L’appellation d’origine du comté fête ses 60 ans !

    Avant d’être une AOP, le comté a été une AOC qui fête cette année ses 60 ans.

  • 16-04
    Ghee, le triomphe du beurre indien

    Il a le vent en poupe sur les réseaux sociaux : découvrez le ghee indien, beurre clarifié à l’incroyable polyvalence.

  • 13-04
    Lait à l’école : une initiation au bien manger pour les enfants et les adolescents

    Saviez-vous qu’un programme européen permet aux écoles, collèges et lycées de bénéficier de subventions pour éveiller les enfants et les adolescents au « bien manger » ?

  • 11-04
    Variations autour de la panna cotta

    3 idées pour réinterpréter la « crème cuite » originaire du Nord de l’Italie.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Glaces, sorbets et autres desserts glacés : on vous dit tout !

Quelques éléments de culture glacée pour frimer au dessert.

Crème glacée

Historiquement, ce sont les Chinois qui, les premiers, réussirent à préparer des glaces avec de la neige. Ils transmirent leurs secrets aux Persans et aux Arabes qui les firent eux-mêmes connaître aux Italiens. Ces derniers les introduisirent dans la cour du royaume de France via Catherine de Médicis. Bienvenue dans le monde merveilleux des desserts glacés !

Les desserts glacés battus

Glaces et sorbets sont composés d’un mélange qui doit être battu pendant sa congélation, à l’aide d’une sorbetière ou d’une turbine à glace, afin d’éviter la formation de cristaux et obtenir une belle onctuosité :

  • Les glaces : elles comprennent le plus souvent du lait, de la crème et des jaunes d’œufs (comme par exemple la glace à la vanille, que l’on prépare avec de la crème anglaise). Selon les composants, très réglementés, on distingue les crèmes glacées (lait, crème fraîche, sucre, arômes naturels ou fruits), les glaces aux œufs (jaunes d’œufs, lait, sucre, parfum) et les glaces au sirop (sucre, parfum, eau ou lait).
  • Les sorbets : contrairement à la glace, ils ne comportent ni matière grasse, ni jaune d’œuf. L’ingrédient de base est généralement un fruit, mais il peut être remplacé par un vin, un alcool, une liqueur ou une infusion. On lui ajoute du sucre, généralement sous forme de sirop, ou bien de la meringue italienne (blancs d’œufs montés en neige avec un sirop de sucre) pour obtenir une texture très mousseuse (il s’agit alors d’un « spoom »).

Les autres desserts glacés (sans sorbetière)

Faciles à préparer, ils se placent au congélateur sans autre intervention ! Les plus connus sont :

  • Le granité : on obtient cette sorte de sorbet à la texture grenue en versant une fine couche de préparation plus ou moins liquide dans un grand plat en métal, en plaçant celui-ci au congélateur et en grattant la surface toutes les heures pour obtenir des paillettes qui se servent dans des verres.
  • Le parfait : entremets glacé qui comprend beaucoup de crème fraîche, il se caractérise par une texture très onctueuse et une tenue qui permet de le détailler en tranches. La version italienne s’appelle « semifreddo ».
  • Le nougat glacé : mélange de meringue italienne et de crème fouettée, le nougat glacé est enrichi de morceaux de fruits confits, d’amandes effilées et d’une touche d’alcool. Il est souvent servi avec un coulis de fruits.
  • Le vacherin : composé de glace, de meringue et de crème chantilly, il peut être présenté de diverses façons (gâteau, bûche, verrines…). Simple et bluffant !
  • Le soufflé glacé : il s’agit d’une préparation glacée que l’on fait prendre dans un moule à soufflé ou une timbale, en faisant dépasser un rebord grâce à une bande de papier sulfurisé. C’est donc sa présentation qui rappelle la forme du soufflé traditionnel.

Dans tous les cas, pensez à sortir vos desserts glacés 10 minutes avant la dégustation pour une texture parfaite !

D’autres articles glacés :

Crédits photos : Claude Herlédan / F.WALDMAN / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés