L’eau

Economiser l’eau : une priorité pour la filière lait

Et si on en parlait ?

Par Et si on en parlait ? Ici on se dit tout

Publié le 17.02.2021 , mis à jour le 18.02.2021

Pour faire du lait, l’eau est indispensable ! Cette précieuse ressource est utilisée dans la filière du lait avec un objectif : rationaliser la consommation.

Améliorer la gestion de l’eau est l’une des grandes priorités de la filière laitière. Parce que c’est un fait : de l’eau, il en faut pour produire du lait ! Elle permet d’abord d’abreuver les animaux : une vache boit entre 40 et 120 litres d’eau par jour. Mais on utilise aussi cette ressource pour laver les salles de traites, refroidir le lait​… ​Bref, sans eau, pas de lait possible !

Plusieurs chiffres sur l’empreinte eau du lait sont souvent mis en avant. Mais qu’en est-il réellement ? Les méthodes de calcul sont toujours à prendre en compte. Par exemple, on entend souvent que, pour produire un litre de lait, il faudrait 1 000 litres d’eau. En réalité ce n’est pas si simple ! La méthode de calcul ayant donné lieu à ce chiffre s’appuie sur la notion de Water Footprint Network, qui comprend les consommations directes de l’élevage mais aussi l’eau de pluie, qui tombe sur les prairies. Aussi, elle, par exemple, ne prend pas en compte les situations géographiques spécifiques. En fait, dans les 1 000 litres d’eau, 90 % sont de l’eau de pluie !

Des scientifiques ont essayé d’affiner cette méthode pour le contexte français​. Selon cette méthode​, l’empreinte eau d’un litre de lait se situe entre 17 et 64 litres d’eau, en fonction du système d’élevage et de la zone géographique. Ça peut sembler beaucoup​… ​mais le secteur agricole ne représente que 16 % de tout le volume d’eau prélevé par la France chaque année – bien loin de la production d’énergie par exemple (56 %) et derrière la consommation des ménages (18 %). Sur ces 16 %, 5 à 10 litres d’eau par litre de lait servent à l’abreuvement et le nettoyage des machines à traire.

Pour autant, l’eau, il faut l’économiser ! La filière laitière recycle également l’eau contenue naturellement dans le lait. Par exemple, cette dernière peut être utilisée pour le nettoyage des camions et des locaux, ou encore pour le refroidissement de produits ou le remplissage de chaudières. Des actions nécessaires au maintien d’une sécurité sanitaire maximale des aliments.

 

Aussi de nombreux éleveurs tentent déjà de réduire leur consommation d’eau et leur impact sur l’environnement, en récupérant et en traitant les eaux de pluie par exemple – une pratique autorisée depuis 2008.

 

En somme, on peut continuer à boire du lait tout en économisant l’eau !

À lire sur Milk Planet

56 : le nombre moyen de vaches laitières par troupeau en France

À lire sur Milk Planet

La consommation d'eau dans les fermes laitières

À lire sur Milk Planet

La filière laitière française confirme son engagement dans le développement durable

Tout savoir sur

L’eau

Le saviez-vous ? Une vache boit en moyenne 100 litres d'eau par jour. La question du développement durable dans la filière laitière est primordiale. Avec Milk Planet, découvrez les pistes de réflexion, les mesures mises en place et l'organisation des fermes laitières en matière de ressource en eau.

L’eau

La consommation d'eau dans les fermes laitières

Le lait

Le lait dans tous ses états

Les métiers agricoles

Formation, emploi, reconversion : Les métiers du lait séduisent !

L'origine des produits

3 visites laitières à faire pendant les vacances