Le goûter

Le goûter en pratique, pour toutes les occasions

On ne va pas en faire un fromage

Par On ne va pas en faire un fromage Etre parent, un jeu d'enfant!?

. ©Africa Studio

Publié le 07.12.2020 , mis à jour le 08.12.2020

Le goûter représente le repas plaisir par excellence. Pris seul, avec les copains, sur le chemin du retour à la maison ou en route pour une activité, l’enjeu est qu’il soit adapté aux besoins et aux envies. Ni frugal, ni monotone, ni gargantuesque… prévu pour parer à tous les appétits et les occasions ! Voici quelques repères pour l’équilibrer.

Un goûter adapté et au bon timing

Si ce petit repas est important, il ne doit pas être trop proche du dîner (pris si possible au moins 2 heures avant) ou trop copieux, de façon à ce que les enfants aient assez faim le soir… et ne fassent pas l’impasse sur des aliments qui ne se mangent qu’aux repas principaux : viande ou poisson légumes… Si votre bambin va chez une nounou après l’école, assurez-vous qu’il ne prenne pas deux goûters (un premier avec la nounou, un second avec vous un peu plus tard).

Et s’il goûte seul à la maison, veillez à ce qu’il ne soit pas tenté de manger trop d’aliments « doudous », bonbons, gâteaux… qui le réconfortent. Pour cela, ne remplissez pas trop les placards de ce genre de produits. Mettez plutôt à sa disposition une corbeille de fruits frais, un assortiment de fruits secs, des laitages variés au frigo. Proportionnez-les biscuits. Enfin donnez-lui au plus tôt les bonnes habitudes : pour une bonne pause, il s’agit de se poser, assis et de préférence sans écran (télévision, smartphone…) ! Dans ces conditions, il sera plus facile pour chacun de ressentir le plaisir de manger puis de percevoir le rassasiement, signe qu’il est temps de s’arrêter.

 

Enfin, s’il arrive fréquemment à votre enfant de peu manger à la cantine et d’avoir très faim en rentrant de l’école, proposez-lui de commencer le goûter avec un fruit et/ou un laitage consistant type fromage blanc et de ne manger des biscuits ou autres douceurs qu’en complément lorsqu’il se sent déjà un peu rassasié.

Le goûter

Un goûter sur mesure et tout terrain

Qu’il s’agisse de goûter à la garderie, au parc ou avant un cours de musique ou de judo, la simplicité consiste à passer à la boulangerie pour acheter une viennoiserie ou à mettre dans son sac un paquet de biscuits. Pour que vos enfants puissent se modérer facilement, trouvez le moyen de leur donner leur portion adaptée, soit en instaurant une boîte personnalisée, soit en optant ponctuellement aux produits vendus en sachets individuels, plus emballés et moins « durables ». Il y a moyen de varier : avec des briquettes individuelles de lait « UHT », des compotes longue conservation, un fruit de saison (clémentine, petite pomme…) ou des fruits secs (abricots, figues…) rangés dans une boîte rituelle pour ne pas s’écraser. Si vous le retrouvez à la sortie de l’école, vous pouvez lui apporter un yaourt à boire, un fruit prédécoupé, un petit sandwich composé avec l’un de ses fromages préférés, en alternance avec quelques carrés de chocolat, voire une crêpe ou une petite part de gâteau ou de biscuits maison. Enfin pensez au gel hydroalcoolique, à la bouteille eau et à une petite serviette qui fera un set de table improvisé sur ses genoux !

Des repères pour composer les goûters

A court d’idées ? Inspirez-vous de ces menus. Les quantités sont indicatives, elles peuvent varier en fonction des besoins et du rythme de chaque enfant.

 

Goûter à la maison

Entre 3 et 5 ans (maternelle) Entre 6 et 10 ans (école primaire) Entre 11 et 15 ans (collège)
Eau 1 à 2 verres 1 à 2 verres 2 verres
Fromage blanc vanillé L’équivalent d’1 pot individuel (100 g) L’équivalent d’1 pot individuel (100 g) L’équivalent d’1 pot individuel (100 g)
Salade de fruits frais ou fruit à croquer ½ coupelle ou 1 petit fruit 1 coupelle 1 coupelle
Biscuits de type petit beurre 3 à 4 (25 à 30 g)

Goûter salé à l’extérieur

Entre 3 et 5 ans (maternelle) Entre 6 et 10 ans (école primaire) Entre 11 et 15 ans (collège)
Eau 1 bouteille de 33 cl 1 bouteille de 33 à 50 cl 1 bouteille de 50 cl
Pain (au choix) 2 tranches fines (30 à 40 g) 2 tranches moyennes (50 à 60 g) 2 belles tranches (60 à 80 g
Fromage au lait pasteurisé (au choix) L’équivalent d’1/12 de camembert (20g) L’équivalent d’1/8 de camembert (30g) L’équivalent d’1/8 de camembert (30g)

Les goûters n’ont plus de secrets pour vous. Et pour comprendre pourquoi le goûter est un repas à ne pas négliger, consultez l’article spécial petit-déjeuner et goûter.

🎧 Podcasts "On va pas en faire un fromage" (saison 2)

Découvrez sur Chérie FM, l'épisode n°7 spécial Petit-déjeuner et goûter, animé par Emilie Albertini, avec Catherine Bourron-Normand, diététicienne et Morgane alias @morganours

Ecoutez le podcast

Transparence ! Voici nos sources...

(1) Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Etude individuelle nationale des consommations alimentaires 3 (Inca 3). Juin 2017.

(2) Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les enfants de 4 à 17 ans. Décembre 2019.

(3) Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Révision des repères alimentaires pour les enfants âgés de 0-36 mois et de 3-17 ans. Juin 2020.

À lire sur Lait’quilibre

Petit-déjeuner, goûter : pourquoi, comment ?

À lire sur Lait’quilibre

Après l'école : 3 idées de goûters sains, gourmands et faciles

À lire sur Oh My Milk

Des idées de goûters qui changent

Tout savoir sur

Le goûter

Alimentation des enfants et adolescents

Petit-déjeuner, goûter : pourquoi, comment ?

Être parents

Episode #1 : Le goûter, grosse faim pour petit repas ! On mange quoi ?

Alimentation des enfants et adolescents

Après l'école : 3 idées de goûters sains, gourmands et faciles

Goût et diversité

9 mythes ou réalités sur le chocolat

Contrôle du poids

Des kilos en trop : régime ou pas régime ?

Paroles de grands-parents

Alimentation des enfants et adolescents

Nourrir les petits enfants : entre plaisir et casse-tête