L'environnement

Les vaches, ça pollue. Mais des solutions existent !

Et si on en parlait ?

Par Et si on en parlait ? Ici on se dit tout

Publié le 18.02.2021

Comme toute activité humaine et de production, l’élevage bovin a un impact sur le changement climatique. D’où vient la pollution générée par les vaches, et quelles sont les solutions pour la réduire ? On vous dit tout !

Pas d’élevage sans pollution… les vaches n’échappent pas à la règle ! Réduire les gaz à effet de serre, c’est l’un des grands enjeux de la filière. De fait, lorsqu’elles ruminent et digèrent, les vaches rejettent deux types de gaz : du méthane et du dioxyde de carbone.

Ce processus naturel est à l’origine d’une pollution atmosphérique, qui représente la moitié des émissions de gaz à effet de serre d’un élevage laitier. Les éleveurs les limitent grâce à différents leviers : réduction de l’utilisation d’engrais chimique, implantation de légumineuses, plantation de haies entre-autres. Aussi, les bouses de vache se recyclent et de plus en plus d’éleveurs font construire des méthaniseurs, des structures en forme de dôme qui transforment le lisier en biogaz. Ce biogaz issu de la méthanisation sert à produire de l’électricité, du chauffage, du biocarburant​… ​Par ailleurs, l’implantation de légumineuses permet de recycler l’azote, par sa fixation dans les végétaux et les matières organiques du sol.

Un peu partout, des fermes se sont engagées dans le programme ​Ferme Laitière Bas Carbone​, avec un mot d’ordre : réduire les émissions polluantes et recycler les énergies. Elles sont aujourd’hui au nombre de 11.500 sur un total de 53 800. L’objectif est de réduire l’empreinte carbone du lait de 20% entre 2015 et 2025 et que la moitié des élevages soient engagés dans la démarche d’ici 2025.

 

Autre problématique environnementale liée à l’élevage : la consommation d’eau.

L’eau est aussi utilisée pour laver les salles de traite, refroidir le lait…

 

Les éleveurs peuvent également stocker le carbone par l’entretien de leurs prairies et des haies. Cela permet, ainsi, de contenir le carbone dans le sol afin de compenser une partie des émissions de méthane.

Ainsi, ​pour identifier les leviers les plus adaptés pour réduire leur empreinte carbone, les éleveurs peuvent réaliser un diagnostic environnemental avec un conseiller. Ce qui va les aider à préciser les différentes manières de lutter contre le changement climatique, qui sont à leur disposition, pour les années à venir.

Ce diagnostic prend également en compte les contributions de l’élevage au maintien de la biodiversité sur son territoire !

À lire sur Milk Planet

C'est vrai que les vaches polluent plus que les voitures ?

À lire sur Milk Planet

Empreinte carbone : zoom sur les contributions de l’élevage

À lire sur Milk Planet

Est-ce que les vaches laitières sont bien traitées ?

Tout savoir sur

L'environnement

Visites d'exploitations tournées vers l'environnement, recyclage des emballages de produits laitiers ou réduction de la consommation de l'eau dans les fermes… Nous vous présentons dans cette rubrique l'actualité de la filière laitière en matière d'environnement et de développement durable.

L'environnement

C'est vrai que les vaches polluent plus que les voitures ?

L'environnement

La bouse de vache : une ressource à haute valeur ajoutée

L'environnement

Empreinte carbone : zoom sur les contributions de l’élevage

L'environnement

Comment mesurer l’impact de l’élevage laitier sur la biodiversité ?

L'environnement

Comment calcule-t-on l’empreinte eau ? L’exemple du lait

Le recyclage

Bientôt une brique de lait 100% recyclée ?

💡

L'environnement

La fibre de lait : du lait pour fabriquer des tissus

Une filière durable

La filière laitière française confirme son engagement dans le développement durable

Le recyclage

Avec les produits laitiers, du recyclage tous azimuts !

L'environnement

La cuisine du camping

L'origine des produits

Charte "Engagement provenance et fraîcheur" : décryptage

Le recyclage

Bouteille, brique de lait : recyclées depuis 30 ans

L’eau

Economiser l’eau : une priorité pour la filière lait