Running

On a testé… une course virtuelle

. ©Drobot Dean

Publié le 17.12.2020

Les 28 et 29 novembre dernier se tenait une course de 5 km quelque peu particulière. En effet, en accord avec les restrictions liées à la Covid-19, « On s’y remet » en collaboration avec Running Heroes a organisé une course « virtuelle » où chaque participant courait en individuel. Connecté sur l’application Running Heroes, un capteur enregistrait automatiquement le nombre de kilomètres parcourus. Milk & Move a recueilli, pour vous, le témoignage de trois participants. 😉

Nadia, les Yvelines

Lorsque j’ai entendu parler du challenge « On s’y remet », j’ai tout de suite voulu relever le défi. Cela ne me semblait pas trop difficile de faire 5 km étant déjà adepte de la course à pied. J’ai préféré courir à jeun et me suis donc levée à 8h le dimanche pour un départ à 8h30 bien équipée pour supporter la fraîcheur matinale. La journée était idéale : le soleil commençait à pointer le bout de son nez. J’ai la chance d’habiter à deux pas d’une grande forêt dans les Yvelines, donc pas d’excuse ! Les 5 km ne m’ont pas semblé trop longs mais je n’ai pas cherché à faire un chrono, juste de pouvoir aller jusqu’au bout et de participer au challenge. À mon retour, j’étais bien sûr affamée mais j’ai pris le temps de faire des étirements et de bien m’hydrater. Ensuite, je me suis préparée un bon petit déjeuner. Ma routine : un grand bol de café au lait, des tartines de pain grillées avec du beurre et de la confiture. J’ai également mangé un yaourt et un kiwi. J’étais vraiment en forme après la course et heureuse d’avoir pu relever le défi. Ma famille m’a félicitée parce que j’avais eu le courage de partir tôt pendant qu’ils faisaient tous la grasse matinée !

David, le Nord

Cela fait 4 ans que j’ai commencé à courir. Je cours 2 à 3 fois par semaine, des sorties de 10 km minimum. Je suis inscrit sur le site Running Heroes depuis 3 ans et je m’inscris quasiment à tous les défis. Cela me motive, et j’ai toujours l’espoir de gagner un jour ! Le défi de gagner une box fromage m’attirait encore plus car, avec 1000 lots, cela augmentait le nombre de chances de pouvoir gagner. Et, à la maison, on adore le fromage, donc cela aurait été agréable de gagner !

Comme vous pouvez le comprendre, je n’ai pas été tiré au sort ! Je suis sorti courir le samedi pour le défi. Je vérifie ma participation en rentrant et je vois qu’elle n’est pas validée. En fait, j’avais mal lu les conditions et j’avais oublié d’arrêter ma montre au bout de 5 km ! Comme je voulais vraiment participer, je suis ressorti le lendemain, malgré le mauvais temps et le manque de motivation totale. La box fromage a réussi à me motiver ! Et là, j’ai bien arrêté mon application au 5ème km ! 😂

J’ai gagné une box fromage, j’en ferai profiter mes amis et mes proches.

Anne-Sophie En reconversion professionnelle

Anne-Sophie, la Gironde

Je cours essentiellement en pleine forêt car j’évite le bitume pour mes articulations. À la suite d’une blessure, je préserve mes genoux. Je suis matinale, je ne suis pas du tout efficace pour courir ou faire un entraînement l’après-midi ou le soir. Ce jour-là, j’étais en forme. Je me suis levée à 7h, j’ai pris mon petit déjeuner et je suis partie tranquillement en sachant que ça me faisait plaisir de participer à ce challenge. Je fais en sorte d’avoir mangé au minimum une heure avant pour pouvoir courir. En ce moment, je déjeune de flocons d’avoine avec du fromage blanc et une boisson hydratante, j’y rajoute quelques amandes. Ce challenge est rentré dans le cadre de mon entraînement avec une sortie running de 10 km que j’ai fractionné en deux. J’ai fait mes 5 km de challenge sans non plus être dans une allure de course. Après un entraînement, je pense à beaucoup m’hydrater. Si j’en ressens le besoin, je prends une poignée d’amandes.

Pour moi, la récupération, c’est un moment clé qui est aussi important que la course en elle-même. Généralement, les étirements, je ne les fais pas à chaud. Je les fais souvent le lendemain où je me réserve une journée d’étirements, de massages et d’électrostimulations. Le but de cette journée était aussi de relayer le message du programme « On s’y remet » : le fait d’inciter les gens à se remettre ou continuer à courir puisque l’activité sportive a un impact non négligeable sur le moral. Il ne faut pas attendre 2021, au 1er janvier, pour s’y remettre. L’activité physique et/ou sportive est accessible à tous. Il faut s’y mettre progressivement pour ne pas en être dégouté(e) mais ça n’apporte que du bien-être.

Pour en savoir davantage sur les prochains challenges de running, ça se passe sur le site de Running Heroes. On compte sur vous pour rester motivé(e)s en 2021 ! 😉

À lire sur Milk & Move

"On s’y remet" vous propose une course particulière !

À lire sur Lait’quilibre

« Après un mois et demi de confinement… j’ai envie de fantaisie ! »

À lire sur Milk & Move

Que manger avant, pendant et après le running

Tout savoir sur

Running

Accessible aux sportifs de tous niveaux et source de bien-être, le running est l'un des sports les plus populaires en France. Milk & Move a chaussé ses meilleures chaussures de course à pied pour partir à la recherche d'informations et de conseils de professionnels, et d'idées pour améliorer vos performances lors de vos sessions de running.

Running

Applications : les bonnes idées pour se motiver à courir

Running

"On s’y remet" vous propose une course particulière !

Running

Courir à jeun : une bonne pratique ?

Running

Episode #5 Running : Interview Ping-Pong avec Stefano et Alisée

Running

Premier marathon - Matthieu : « Il faut toujours se faire plaisir »

Running

Épisode #5 Running : Et toi, après quoi tu cours ? Avec Stéfano et Alisée

Jeux Olympiques

BMX Freestyle, un vent de fraicheur et de jeunesse aux JO de Tokyo

Jeux Olympiques

JO : Mariane Beltrando (BMX) nous parle d'alimentation

Jeux Olympiques

Basket 3X3, Laëtitia Guapo et les Bleues finissent au pied du podium