Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 20-01
    Les services consommateurs des entreprises laitières… à votre service !

    Conservation, conseils d’utilisation, interrogations nutritionnelles, propositions de nouveaux produits… : le champ d’intervention des services conso est très vaste !

  • 18-01
    Le pain perdu roulé, oh la bonne idée !

    Chaud, moelleux, croustillant, gourmand… : hmmm, on en veut !

  • 16-01
    Que manger quand on allaite ?

    De tout… ou presque.

  • 13-01
    Les bons accords entre vins blancs et fromages

    Des secs aux mutés, en passant par les moelleux et les liquoreux, nos meilleures idées de mariages entre vins blancs et fromages.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Comment garnir un gâteau ?

Des garnitures aussi bonnes que jolies !

FHA-Lit-de-meringue-pavlova-et-fruits-rouges-B

Envie de préparer un dessert beau et bon à la fois pour Pâques, la fête des mères ou l’anniversaire du petit dernier ? Voici nos meilleures solutions pour fourrer et décorer tous les gâteaux de base (génoise, biscuit, gâteau au yaourt, quatre-quarts, marbré…).

De la crème pâtissière

Du lait, du sucre, des œufs, de la fécule : il en faut peu pour préparer ce sommet de la pâtisserie française ! À la fois ferme et fondante, la crème pâtissière est idéale pour fourrer les gâteaux. Parfumée à l’envi (vanille, zestes d’agrumes, cacao, café, sirop, eau de fleur d’oranger, alcool, liqueur…), elle peut être utilisée telle quelle ou transformée en crème mousseline (crème pâtissière + beurre) ou en crème diplomate (crème pâtissière + gélatine + crème fouettée). On peut également l’agrémenter de fruits frais (fraises, framboises, poires cuites…).

De la ganache au chocolat

Au chocolat noir, blanc ou au lait, la ganache à base de crème fraîche et de chocolat peut tout aussi bien fourrer les gâteaux que les glacer. Dans le premier cas, on l’utilise à température ambiante ou on opte pour une ganache « montée », c’est-à-dire fouettée comme une chantilly après avoir été réfrigérée quelques heures : un délice de légèreté ! Dans le deuxième cas, elle doit être versée encore chaude sur le gâteau refroidi et déposé sur le plat de service. Pour une version « cascade » du plus bel effet, on la laisse dégouliner sur les côtés sans chercher à la lisser.

Une tartinade sucrée

Pour une envie de douceur caramélisée, la confiture de lait ou le caramel au beurre salé se nichent au cœur de tous les gâteaux nature ou au chocolat. On peut également les utiliser en guise de glaçages ultra gourmands, étalés en couche généreuse sur le dessus et les côtés du gâteau, après les avoir chauffés quelques secondes au micro-ondes. Autre possibilité pour le fourrage : le lemon curd (crème de citron), qui ravit les amateurs de saveurs acidulées et s’accorde très bien avec les framboises fraîches.

De la chantilly

Facile et rapide à préparer, la chantilly permet de garnir les gâteaux en toute légèreté. On l’utilise bien ferme en guise de fourrage, ou encore déposée sur le gâteau au dernier moment, au siphon façon gros nuages ou lissée délicatement avec une spatule en silicone ou un couteau plat. Particulièrement accommodante, la chantilly peut être parfumée (agrumes, café, herbes aromatiques) et additionnée de fruits ou même de pâte à tartiner.

Et pour décorer ?

Un glaçage, des fruits secs concassés, des petits bonbons, des perles craquantes, des paillettes de sucre, des fleurs en pâte d’amande, du gel alimentaire en stylo pour écrire des messages personnalisés, des petits personnages en pâte à sucre… : pour la touche finale, place aux artistes !

Bien sûr, toutes ces techniques peuvent être combinées dans un même gâteau. Que diriez-vous par exemple d’une génoise fourrée avec de la crème pâtissière aux framboises, nappée avec une ganache au chocolat blanc citronné, décorée de bonbons multicolores et de fleurs en pâte d’amandes, puis enfin servie avec une belle dose de crème chantilly ?

Crédit : A. Beauvais – F. Hamel / CERCLES CULINAIRES DE FRANCE. 

Plus d'articles

Mots clés