Les vaches de A à V

Appeler ses vaches : et si on changeait, en 2019 ?

Publié le 11.01.2019 , mis à jour le 28.05.2019

Pourquoi ne pas fêter l’arrivée de 2019 avec quelques infos ludiques et étonnantes ? Pour commencer, cette année sera celle du « P » : non seulement pour donner un petit nom à nos animaux domestiques, mais aussi aux animaux d’élevage comme nos amies les vaches laitières.

Et pour appeler Pâquerette ou Pénélope du fond des pâturages, rien de tel que le Kulning, un chant envoûtant venu de Scandinavie… 

Un nom en P pour 2019 !

Perlimpinpin, Pagaille ou Perdita : tel pourrait être le nom donné aux premiers veaux nés en 2019. Le 1er janvier, en effet, nous sommes passés aux noms en P pour baptiser chats, chiens, chèvres, brebis… ou vaches. Seuls les chevaux échappent à cette pratique bien utile pour retrouver rapidement l’année de naissance d’un animal.

Afin d’aider les éleveurs en manque d’imagination, les listes de suggestions fleurissent déjà sur Internet. Alors bienvenue aux Pamplemousse, Pikachu ou Plume !

Le Kulning, ce chant envoûtant pour appeler les troupeaux

Pour appeler ses bêtes en 2019, pourquoi ne pas tenter le Kulning ? Cette pratique ancestrale, venue des pays scandinaves, est une technique de chant qui servait à appeler le bétail à travers monts et vallées.

Elle était généralement utilisée par les femmes, car ce sont elles qui gardaient le plus souvent les bêtes dans les pâturages. La tradition remonte au Moyen-Âge et l’on dit que ce chant pouvait également être utilisé pour se prévenir des prédateurs comme les loups…

Envie d’essayer ? Sachez que le Kulning se chante avec une voix de tête, particulièrement aigüe de façon à pouvoir porter très loin. Il repose sur des mélopées au ton mélancolique qui auraient pour effet d’emporter l’auditeur dans un étrange envoûtement…

Aussi harmonieux que le Yodle de nos amis suisses allemands, le Kulning illustre surtout une déclinaison du rituel instauré par chaque éleveur pour diriger son troupeau.  

Les vaches laitières et la musique : une histoire de rythme ?

Nom ou chant d’appel : les vaches laitières seraient-elles particulièrement sensibles à la musique ? C’est ce qu’ont voulu savoir des scientifiques de Leicester1, en soumettant 1 000 vaches frisonnes durant 9 semaines à un fond musical et en reliant ce dernier à la production de lait.

Résultat : ces vaches étaient plus réceptives à une musique douce (productivité en hausse de 3 %), mais préféraient encore le silence à une musique rapide. De quoi préciser votre playlist 2019 !

 

Envie de commencer l’année en chansons ? Découvrez notre article sur l’expression “chanter en yaourt” !

 

  1. Web-agri — « De la musique pour des vaches zen et productives » — 2017

Tout savoir sur

Les vaches de A à V

Le bien-être animal

Ça lui fait quoi une vache quand on lui prend son lait ?

Le bien-être animal

Un hiver au chaud pour les vaches laitières

Les vaches de A à V

'On va voir les vaches ?' : 5 infos sur les vaches de montagne !

Les vaches de A à V

Quelle race de vache pour quel fromage AOP ?

Les vaches de A à V

Portrait de vache : la Ferrandaise

Les vaches de A à V

Portrait de vache : la Bordelaise

Les vaches de A à V

La traite des vaches pendant le Salon de l'Agriculture

Le bien-être animal

Comment trait-on les vaches ?

Les vaches de A à V

56 : le nombre moyen de vaches laitières par troupeau en France

Question (pas) bête : pourquoi cette vache porte-t-elle un bracelet à une patte arrière ?

Ma reconversion fromager : interview de Paul Zindy, fromager urbain

Question (pas) bête : pourquoi y a-t-il des plaques vertes sur le comté ?

Tourisme : découvrir la Divine Fromagerie à Illoud, pour tout savoir sur le fromage