Nutrition et régime équilibré

Prévenir les caries dentaires dés le plus jeune âge

Publié le 29.09.2010 , mis à jour le 27.09.2021

Quand bébé « fait » ses dents, c’est douloureux. Et quand quelques années plus tard, il perd sa première dent de lait, quelle aventure ! Prendre soin des dents de chacun commence plus tôt qu’on ne l’imagine. C’est pourquoi en cette période de rentrée scolaire, il est judicieux d’adopter de bonnes habitudes au quotidien quotidiens afin de transmettre au plus tôt de bons réflexes à vos enfants. Nous vous guidons pour savoir à quel âge commencer les brossages, comment prévenir les caries, connaître le rôle de l’alimentation et déjouer certains pièges.

Un sourire avec toutes nos dents bien alignées, c’est top ! Et ce n’est pas qu’une question esthétique. Non seulement les dents de lait guident la pousse des dents définitives dans une position adéquate, mais en prime, elles structurent le visage (et peut-être même la colonne vertébrale !), permettent de croquer, mâcher, et même de parler distinctement. D’où l’importance de chouchouter les premières quenottes, même si elles finissent par tomber pour être remplacées par des dents définitives.

L’ennemi numéro un des dents est bien-sûr la carie. Cette affection due à des bactéries naturellement présentes dans la bouche peut occasionner des douleurs et même favoriser d’autres infections comme les otites. Les dents de lait, dont l’émail est plus fin que celui des dents définitives, sont particulièrement vulnérables. Heureusement, une alimentation saine, couplée à une bonne hygiène buccodentaire, permet de les protéger, et de garantir un développement optimal des dents définitives.

Une alimentation équilibrée, la clef pour des dents solides

C’est l’émail qui protège les dents en les rendant fortes et belles. Sa solidité est conditionnée par des apports suffisants en calcium et en phosphore, qui sont ses principaux constituants, et en fluor, qui augmente sa résistance. Calcium et phosphore se concentrent dans les produits laitiers, tandis que le fluor se trouve principalement dans les eaux de boissons, les poissons et le sel fluoré.

La bonne santé des gencives nécessite quant à elle : suffisamment de fer, de vitamines B, essentielles aux cellules à renouvellement rapide, d’oméga 3 et d’anti-oxydants (vitamines C, E…) préventifs des gingivites (inflammation des gencives). Ces nutriments se répartissent dans les différentes familles d’aliments : viandes et poissons, produits céréaliers, fruits et légumes…Vous l’avez donc compris, manger varié et équilibré joue un rôle dans le développement de dents saines. L’étape de la diversification s’avère importante. En diversifiant les repas de bébé dès que son âge lui permet (4 mois révolus)  et en veillant à lui proposer quelques mois plus tard d’autres textures que les purées et les compotes, vous mettrez ainsi toutes les chances de son côté pour qu’il ait une bouche bien structurée. Et s’il en vient à bouder ses biberons de lait, il suffira de lui proposer à la place des petits-suisses, yaourts, fromages ou autres produits laitiers (3 à 4 par jour), dont le calcium, le phosphore et les protéines sont en outre essentiels à sa croissance.  

Du fluor oui mais sans excès

Le fluor est essentiel à la solidité de l’émail et limite le développement des bactéries de la plaque dentaire. Mais, si l’apport est excessif, il peut être à l’origine d’un noircissement des dents appelé : « fluorose dentaire ». C’est pourquoi il faut choisir un dentifrice dont la teneur est adaptée à l’âge et ne donner aucun supplément sans avis médical. Dans ces conditions, pas de panique si votre petit bout avale la pâte dentifrice après s’être rincé la bouche avec un fond d’eau. Il va vite prendre comme un jeu le droit de recracher dans le lavabo.

Des douceurs sous contrôle, aux repas

Le rôle des sucres dans le développement des caries est bien démontré. Pas étonnant, les bactéries présentes dans la bouche et composant la plaque dentaire en raffolent. Un bonbon, un biscuit ou une barre chocolatée… et le processus est enclenché ; surtout si en plus, la texture est collante, car cela augmente alors le temps de contact avec les dents. Une partie des sucres est alors transformée en composés acides, qui agressent et fragilisent l’émail dentaire. Si ces derniers ne sont pas éliminés rapidement, par un brossage ou au minimum un rinçage de la bouche avec une petite gorgée d’eau, les dents se fragilisent et les caries peuvent s’installer.

Cela dit, les sucreries ne sont pas seules en cause. Les aliments ou boissons acides,  jus d’agrumes, les sodas au cola… et les aliments salés contenant aussi des glucides, chips, biscuits apéritifs, pain…ont exactement les mêmes effets.

 

Jeune fille avec des caries sur les dents

Le piège, c’est donc le grignotage, qui consiste à multiplier les occasions de manger ou de boire sucré en petites quantités tout au long de la journée. En plus des mauvaises habitudes alimentaires qui risquent alors de s’installer, plane le cortège de conséquences (appétit capricieux, risque de surpoids…). Quand un adulte tente un enfant avec une boisson autre que de l’eau, un bonbon, un biscuit (sucré ou salé) à chaque fois qu’il s’ennuie, s’est fait mal, doit rester patient…cela augmente le risque d’avoir des caries. Le processus ? Ces apports en dehors des repas ne laissent pas le temps à la salive de reminéraliser naturellement les dents en attendant le prochain brossage.

Bien-sûr, il n’est pas question de tout interdire et d’être rigide. Seulement est-ce nécessaire d’initier et de partager trop tôt avec votre petit dernier les occasions alimentaires festives sous prétexte que ses grands frères et sœurs y ont droit ? Rappelez-vous les règles que vous vous étiez fixées pour votre premier bébé !  Et comme toujours en matière d’éducation, l’idéal c’est de donner le bon exemple !

Stratégie anti-carie

Privilégiez l’eau comme boisson au quotidien. Evitez le biberon de lait ou de jus tout au long de la journée ou pour l’endormissement, en particulier la nuit. Malin ! L’utilisation de paille (recyclable !) limite le temps de contact des boissons sucrées avec les dents.

Rythmez la journée de vos enfants sur 4 repas par jour (goûter compris).

Privilégiez la consommation d’aliments sucrés, en guise de dessert plutôt qu’en dehors des repas. Une crème dessert ou une glace pour terminer le déjeuner, pourquoi pas, mais en alternance avec un yaourt nature peu ou pas sucré, une compote et aussi un fruit en morceaux quand c’est possible.

Profitez des occasions festives pour proposer des boissons sucrées, biscuits apéritifs et / ou bonbons. Dégustés lors des repas entre amis, en famille, lors des anniversaires, ils seront alors appréciés à leur juste valeur, pour sortir de l’ordinaire, sans frustration.

Instaurez le rituel du brossage des dents, matin et soir si possible. A défaut, proposez à vos enfants de prendre l’habitude de se rincer la bouche avec un verre ou un petit biberon d’eau. Un réflexe simple, qui permet par la même occasion de bien les hydrater.  Aux plus grands, notamment après le goûter, vous pouvez proposer un chewing-gum sans sucres (au xylitol), car la mastication stimule la production de salive qui favorise la capacité de nettoyage naturelle des dents.

Prévenir plutôt que guérir.  Emmenez régulièrement votre enfant chez le dentiste pour une visite de routine, garantie qu’il n’appréhende de s’installer sur le grand fauteuil.

Des pièges à déjouer

Votre bébé à tendance à s’endormir avec un biberon de lait ou d’eau sucrée ? Vous savez que ce n’est pas l’idéal, faites en sorte que cela ne devienne pas le rituel incontournable au coucher. Et s’il en a réellement besoin, « sevrez-le » en douceur. Ne sous-estimez pas la quantité de sucre apportée par les médicaments pédiatriques, en particulier les sirops, sauf s’ils sont édulcorés. Proposez de l’eau à votre enfant dès qu’il a terminé de les avaler.

Enfin, sachez que les bactéries à l’origine des caries sont transmissibles. C’est pourquoi il est tout à fait déconseillé de « tester » la température de la nourriture de l’enfant en la goûtant avec la même cuillère, ou encore de « nettoyer » la tétine de l’enfant en la léchant.

L’hygiène buccodentaire à la rescousse                                                                           

 Selon les dentistes de Union française pour la santé buccodentaire (Ufsbd), il est important dès la naissance et bien avant la pousse des dents, de prendre soin des gencives de bébé. Ceci afin d’éliminer les microbes qui ne demandent qu’à se multiplier dans sa bouche, ils conseillent donc de nettoyer la bouche à l’aide d’une compresse humide après chaque tétée ou biberon. Soyez zen, vous avez sans doute zappé quelques nettoyages… prenez le temps d’assimiler vos nouvelles missions de parents et de mettre en place certaines routines.

Quand les premières dents de lait apparaissent, il est déjà l’heure de les brosser, même s’il n’y a que 2 quenottes : matin et soir avec une brosse à dents et un dentifrice à teneur en fluor (une pointe au début) adaptés à l’âge. Laissez-le se familiariser avec cet objet et pensez à changer sa brosse. Progressivement il saura de mieux en mieux utiliser sa brosse à dents. Toutefois,  jusqu’à l’âge de 5 ans, mieux vaut continuer à procéder vous-même pour le guider tout en lui apprenant petit à petit la bonne technique.

Visites chez le dentiste, mieux vaut prévenir que guérir !

Caries et pousse des dents peuvent être douloureuses, autant consulter un dentiste régulièrement pour éviter bobos et pleurs. La première consultation est conseillée vers l’âge de 1 an, voire 2 ans. Le dentiste évaluera la prédisposition de votre bout de chou à développer des caries et vous conseillera en fonction. Ensuite, tant que tout va bien, le bon rythme est une visite annuelle. Grâce à M’T dents, l’Assurance Maladie offre, tous les 3 ans, un rendez-vous et, si besoin, des soins chez le dentiste aux enfants dès l’âge de 3 ans et aux jeunes jusqu’à l’âge de 24 ans.

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/carie-dentaire/mt-dents

Eh ! oui, le « travail » de parent est exigeant, mais prévenir les caries est à notre portée. Montrez à vos enfants que vous aussi mangez (presque) de tout, sans grignoter …et que vous vous brossez les dents à la fin des repas. Cela reste la meilleure façon de les encourager à faire de même.

Si l’équilibre alimentaire peut se réaliser sur plusieurs jours, l’hygiène buccodentaire, c’est au quotidien. Comme le câlin ou l’histoire du soir, le brossage des dents est un temps à ritualiser à votre façon. Et avec les aînés, si la semaine de la rentrée, après s’être essuyé leurs moustaches de lait et de confiture du petit-déjeuner, ils filent d’eux-mêmes se laver les mains et se brosser les dents avant de partir à l’école…Bravo ! Vous pouvez être fiers de vous.

À lire sur Lait’quilibre

Comment faire manger moins de sucre aux enfants ?

À lire sur Lait’quilibre

Episode #11 : Boissons sucrées : Comment doser ?

À lire sur Lait’quilibre

Quels sucres pour mes enfants ?

Tout savoir sur

Nutrition et régime équilibré

Manger sainement tout en se faisant plaisir, un défi impossible à relever ? Pas si sûr… Notre rubrique vous présente des conseils nutritionnels et des idées recettes de repas aussi équilibrés que gourmands pour toute la famille. Bon appétit !

Alimentation des enfants et adolescents

Nouvelles recommandations pour l’alimentation de nos enfants

Les desserts lactés

Au rayon des desserts frais : comment s’y retrouver ?

Les bienfaits des produits laitiers

Les apports nutritionnels des produits laitiers

Nutrition et régime équilibré

Vers un nouveau regard sur les matières grasses laitières ?

Nutrition et régime équilibré

Les fromages ne sont pas aussi gras que ce que l'on croit !

Manger équilibré

« Bien manger, c'est du bon sens »

Nutrition et régime équilibré

Yaourt nature et sucre : attention aux idées reçues

Nutrition et régime équilibré

Bien manger pendant les examens

Les apports en calcium

Que contient une portion de fromage à pâte pressée ?

Alimentation des enfants et adolescents

Enfants d’âges différents : comment gérer les repas ?

Alimentation des mamans

QUIZ : L’allaitement sans idées reçues

Goût et diversité

Quand et comment intégrer épices, aromates et goûts forts dans l’alimentation de bébé ?