Les classiques de la cuisine

3 façons de préparer les gnocchis

Publié le 29.09.2017 , mis à jour le 22.05.2019

Aux pommes de terre, à la romaine, à la parisienne : il existe plusieurs types de gnocchis, mais aucun ne saurait se passer de produits laitiers !

Nourrissants et bon marché, les gnocchis se prêtent à toutes les envies. À l’italienne ou à la française, difficile de se décider !

  1. Les gnocchis de pommes de terre
    Quand on pense aux gnocchis, on imagine d’abord des boulettes fondantes à base de pomme de terre, qui font un peu penser à de la purée présentée sous forme de pâtes (magique !). Les plus courageux se lancent volontiers dans un atelier « gnocchis maison », mais les gnocchis du commerce sont très pratiques quand on manque de temps. On les sert alors avec une sauce bien onctueuse, par exemple une bolognaise au lait (oui, oui !) ou une crème au bleu. Autre possibilité : le gratin de gnocchis, que l’on nappe de sauce tomate et de fromage râpé, ou de crème fraîche complétée par un ou plusieurs fromages. Efficace et réconfortant.
  2. Les gnocchis de semoule à la romaine
    Moins connus mais tout aussi irrésistibles, les gnocchi alla romana se présentent sous la forme de palets de semoule gratinés au four. Le secret de leur moelleux ? La semoule fine de blé dur est d’abord cuite avec du lait et un peu de fromage à la casserole, avant d’être étalée sur environ 1 cm d’épaisseur. Quand elle est froide et figée, on la découpe en morceaux avec un grand couteau ou un emporte-pièce rond. On fait ensuite dorer ces gnocchis à la poêle dans du beurre, ou bien on les range dans un plat avant de les couvrir de fromage(s) et de passer le tout au four. Pour une version moins orthodoxe mais tout aussi exquise, on fait d’abord fondre quelques fromages dans de la crème avant d’en napper les gnocchis.
  3. Les gnocchis à la parisienne
    Non, les gnocchis parisiens ne sont pas des bouchons de pomme de terre façonnés en forme de Tour Eiffel (si vous y arrivez, surtout, dites-le nous !). Il s’agit d’une spécialité 100 % Frenchie de la cuisine de bistrot. La base, c’est une pâte à chou (lait, beurre, farine, œufs, fromage râpé) pochée en petits morceaux dans de l’eau bouillante à l’aide d’une poche à douille. Ceux-ci sont gratinés au four avec une sauce béchamel (beurre, farine, lait et noix muscade pour parfumer), ou, pour les plus gourmands, d’une sauce Mornay (béchamel enrichie de fromage râpé et de jaune d’œuf). Traditionnellement servis en entrée, ils peuvent tout à fait faire office de repas complet avec une bonne salade en accompagnement. L’idéal pour une soirée « brasserie » entre amis !

 

Photo : Gnocchi by tseyin via Flickr (CC BY-NC 2.0). 

Les classiques de la cuisine

La purée, un plat facile... et indémodable !

Les classiques de la cuisine

Dans la famille crêpe, je demande... la cajasse !

La pâtisserie

8 desserts à base de pâte à choux

Les classiques de la cuisine

Vol-au-vent et bouchées à la reine : gloire au feuilletage !

Les classiques de la cuisine

On veut des quenelles !

Les classiques de la cuisine

Comment réussir le poulet rôti ?

Les classiques de la cuisine

Matefaim ou matafan : la recette joker de la rentrée

Les classiques de la cuisine

Et si on mangeait une croustade aux pommes comme dans le Sud-Ouest ?

Les classiques de la cuisine

Les ravioles du Dauphiné, on les aime à toutes les sauces !

Les classiques de la cuisine

Le millas, une spécialité traditionnelle du Sud-Ouest

Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

3 nuances de chocolat... chaud !

Ma semaine de ski : 7 jours, 7 spécialités locales !