Les classiques de la cuisine

À la recherche du pain perdu

Publié le 26.04.2013 , mis à jour le 04.06.2019

Les grands-mères ne jetaient jamais le pain rassis : elles le cuisinaient ! Parmi les nombreuses recettes qui permettent ce recyclage écolo et gourmand, le pain perdu reste sans aucun doute le plus célèbre.

Retour en enfance

Autrefois, tous les restes de pain étaient accommodés, par souci économique bien sûr, mais aussi par respect pour ce mets hautement symbolique. Aujourd’hui, crise et écologie obligent, la cuisine des restes est revenue sur le devant de la scène. La recette préférée des petits et des grands enfants ? Le pain perdu, bien entendu !

Cette préparation simple et vintage est traditionnellement réalisée avec des tranches de pain rassis, trempées dans un mélange de lait, d’œufs battus et de sucre, puis poêlées au beurre ou au beurre clarifié. Le résultat obtenu, fondant et parfumé, se sert chaud au petit-déjeuner, au goûter ou en dessert, généralement saupoudré de sucre. On peut aussi l’accompagner de sirop d’érable ou de miel, de crème anglaise, de confiture de lait, de caramel au beurre salé, de sauce au chocolat, de crème chantilly, de glace, de fruits frais… Petite précision sémantique qui amusera vos galopins : dans le nord de la France, on appelle parfois le pain perdu… pain « crotté » !

La recette de base pour 4 personnes

  • Fouetter 2 œufs entiers avec 2 cuillères à soupe de sucre en poudre, puis verser 400 ml de lait, toujours en fouettant.
  • Tremper 8 tranches de pain rassis dans ce mélange pour les imbiber.
  • Faire chauffer une belle noix de beurre ou du beurre clarifié dans une poêle. Y faire dorer les tranches de pain rapidement égouttées, à feu doux, de chaque côté.
  • Disposer dans une assiette, saupoudrer de sucre en poudre et déguster chaud.

Les variantes

Cette recette de base se prête à de nombreuses variations :

  • Le mélange de lait et d’œufs gagne à être aromatisé avec de la vanille, de la cannelle, de l’eau de fleur d’oranger, des zestes d’agrumes, du rhum, du cacao en poudre…
  • Pour une version encore plus moelleuse, il est possible de remplacer la moitié du lait par de la crème fraîche liquide.
  • Pas de pain rassis sous la main ? Le principe fonctionne tout aussi bien avec du pain de mie, de la brioche, des pains au lait… Tous les restes de pains et de viennoiseries font l’affaire.
  • Les becs salés peuvent enfin essayer le pain perdu au fromage : il suffit de zapper le sucre et de garnir les tranches de pain, une fois poêlées, d’un fromage râpé au choix (emmental, comté, beaufort…). Avec une belle salade, voici un délicieux repas sur le pouce !

Crédit photos : A. Beauvais – C. Herlédan / Cercles Culinaires CNIEL.

Tout savoir sur

Les classiques de la cuisine

Un bon cuisinier à besoin de bon matériel, d'une bonne recette… et d'ingrédients savoureux ! Dans cette rubrique, Oh my Milk met en avant les recettes traditionnelles et savoureuses faisant la part belle aux produits laitiers. Piochez vos prochaines inspirations culinaires, et préparez-vous à vous régaler.

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : clarifier !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : émulsionner !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : foisonner !

Les classiques de la cuisine

Douceurs d'automne au caramel beurre salé

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : pommader !

Les classiques de la cuisine

Le tour de main de la semaine : sabler !

Les classiques de la cuisine

La purée, un plat facile... et indémodable !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : travailler !

Plaisir et partage

Tradition gourmande : les plats des vendangeurs

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : texturer !

Accords et fromages

Le Berthoud : une recette au fromage officialisée

Fait-maison

La courge en 3 recettes : de l'entrée au dessert !

Paroles de chefs

Sweet Cheese : Far breton au crémeux des Cîteaux par Sylvain Delpique & Motoki Ikuma