Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez nos idées originales pour des soirées raclettes inoubliables
Cuisine et Recettes, OH MY MILK
-

Tendance, le cheesecake japonais !

Très populaire au Japon, le gâteau soufflé au fromage frais à tartiner n’en finit pas de faire des émules chez les pâtissiers amateurs.

Cheesecake japonais

La dernière marotte des foodies au bec sucré ne comprend que 3 ingrédients : du fromage frais à tartiner, des œufs et du chocolat blanc. Petit voyage au Japon où, contrairement à une idée reçue, l’alimentation contemporaine comporte bel et bien des produits laitiers !

Le Japon a son cheesecake

Peu de gâteaux ont autant voyagé que le cheesecake. Originaire d’Europe de l’Est, le gâteau moelleux au fromage a traversé l’Atlantique pour devenir l’un des symboles de la gourmandise new-yorkaise. Comme plusieurs desserts occidentaux, il a ensuite été adopté par les Japonais dans la deuxième moitié du XXe siècle, non sans subir des modifications destinées à satisfaire les préférences gustatives locales, en particulier une texture plus légère et un goût moins sucré. Par ailleurs, si le cream cheese (fromage à la crème ou fromage frais à tartiner) reste l’ingrédient-clé de la recette revisitée, le cheesecake japonais ne comporte pas de base biscuitée : il se présente simplement sous la forme d’un gâteau rond cuit au four, à la consistance aérienne, presque mousseuse, loin de la densité crémeuse du gâteau anglo-saxon – on l’appelle d’ailleurs aussi « gâteau soufflé au fromage ». Certains commerces en ont fait une véritable spécialité et l’exportent même dans d’autres pays.

Le buzz du cheesecake japonais à 3 ingrédients

Habituellement, le cheesecake japonais est préparé avec du fromage frais à tartiner de type St Morêt ou Philadelphia, que l’on mélange avec des blancs d’œuf, du sucre, du beurre, de la crème ou du lait, ainsi qu’un peu de farine. En 2013, une jeune Japonaise a simplifié la recette en la réduisant à 3 ingrédients seulement : du fromage, des œufs et du chocolat blanc. Ce dernier permet de remplacer le sucre tout en apportant de l’onctuosité. Postée en 2013 sur Youtube, sa vidéo compte à ce jour près de 7,5 millions de vues ! On vous laisse la découvrir (en anglais) :

En résumé (et en français !), cela donne la recette suivante :

  • Préchauffer le four à 170 °C.
  • Faire fondre 120 g de chocolat blanc au bain-marie.
  • Ajouter 120 g de fromage frais à tartiner, mélanger.
  • Ajouter 3 jaunes d’œuf, mélanger de nouveau.
  • Battre les 3 blancs d’œuf en neige ferme et les incorporer à la préparation.
  • Verser la pâte dans un moule à manqué de 15 cm de diamètre, beurré et tapissé de papier sulfurisé.
  • Poser le moule dans un plat, remplir ce dernier d’eau bouillante pour faire un bain-marie, puis procéder à une cuisson en 3 temps : 15 minutes à 170 °C, 15 minutes à 160 °C puis 15 minutes dans le four éteint.
  • Laisser entièrement refroidir avant de démouler et de saupoudrer de sucre glace.

Sur cette base, on est libre de personnaliser le gâteau à volonté, en le parfumant avant la cuisson (zeste de citron jaune ou vert finement râpé, jus de citron, thé matcha, vanille, rhum, Cointreau…) ou en l’agrémentant au moment du service (coulis de fruits rouges, sauce au caramel au beurre salé, confiture de lait, chocolat fondu, crème chantilly, fraises ou framboises fraîches, petits bonbons…). Un nouveau basique à connaître !

Crédit photo : « Japanese Soufflé Cheesecake » by Happy Home Baking (CC BY-NC-ND 3.0 SG).

New call-to-action

Plus d'articles

Mots clés