Entrainement et nutrition

Dans la tête d’un hurdler, avec Wilhem Belocian

Publié le 04.11.2021

Ancien recordman du monde junior et champion d’Europe en salle cette année, Wilhem Belocian fait figure de référence chez les hurdlers. Traduction, coureur de haies. Spécialiste sur 110m haies, Belocian a évoqué avec Milk & Move les spécificités de sa discipline.

Milk & Move :

Est-ce que tu peux nous présenter ton sport ?

Wilhem Belocian :

Je suis coureur de 110m haies, c’est-à-dire du sprint avec saut d’obstacle : dix barrières à franchir le plus rapidement possible. Plus jeune, lors d’un match interligues entre la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane, on cherchait quelqu’un de polyvalent sur le 200m haies. Je m’y suis essayé, et je suis passé en 110m haies car j’aime tout ce qui est sprint pur.

Milk & Move :

Quelles sont les spécificités de cette discipline au niveau de l’effort ?

Wilhem Belocian :

L’explosivité, la technique, la vitesse gestuelle, l’endurance, et la résistance-vitesse. Durant toute la semaine, on travaille des choses bien spécifiques chaque jour, que ce soient la musculation, la vitesse, la technique-haies, la résistance, les départs. On travaille beaucoup les détails.

Milk & Move :

Faut-il une dose de talent au départ ?

Wilhem Belocian :

Oui, je pense, mais peu car ensuite c’est beaucoup de travail. J’étais assez polyvalent dès le début, je n’ai pas eu beaucoup de difficultés à m’adapter.

Milk & Move :

Comment est-ce qu’on s’entraine spécifiquement sur le saut d’obstacles ?

Wilhem Belocian :

Il y a une préparation physique globale, avant d’entrer dans le spécifique. Là, on va travailler les mouvements en marchant, en travaillant sur les intentions, le pied. Ensuite, on passe sur du dynamique, c’est-à-dire qu’on répète le mouvement plusieurs fois, jusqu’à l’améliorer au maximum, qu’on sente ce qu’on fait, que ça devienne automatique. Le but est qu’à vitesse réelle, on n’ait pas à penser, et que ça passe tout seul.

 

 

Milk & Move :

Faut-il une vitesse linéaire sur 110m, ou y a t-il une différence de rythme à mettre en place ?

Wilhem Belocian :

Le plus important serait d’accélérer à chaque fois. Avec une vitesse croisière, on aurait une vitesse linéaire, mais l’objectif est d’aller le plus vite possible, donc de créer cette vitesse le plus tôt et le plus longtemps possible. C’est partir au sprint, et reprendre de l’accélération dès la reprise d’appui. Les appuis sont très importants, la technique aussi. Tout rentre en jeu en millisecondes. Ça reste du sprint, il nous faut une base de vitesse, donc on travaille sur le sprint pur sans haies, avec de la résistance comme des chariots par exemple. On travaille également en musculation, pour le retranscrire sur la piste ensuite.

Milk & Move :

Tu travailles avec des préparateurs mentaux et des psychologues. Quelle importance pour le mental ?

Wilhem Belocian :

Pour tout sportif de haut niveau, le mental c’est super important. Je pense qu’il n’y en a pas un qui n’est pas suivi. Ça aide à perfectionner les résultats, à la performance.

Milk & Move :

Comment gères-tu ton alimentation ?

Wilhem Belocian :

Je suis suivi par ma cousine Eloyse Lesueur, étudiante en diététique. J’ai déjà été suivi par une diététicienne et ça ne m’avait pas plu. J’aime être libre de manger ce que je veux. J’ai adapté mon alimentation avec l’aide de ma cousine, et jusqu’à présent ça fonctionne. J’essaye de manger normalement, ne pas me restreindre. Je fais davantage attention en période de compétition, notamment avec des collations avant la course, et des boissons de récupérations juste après l’effort que je prépare moi-même.

 

 

Après des JO en demi teinte qui ont vu l’échec du Hurdler français , Wilhem Belocian reste confiant et prépare une potentielle revanche pour les prochains JO qui auront lieu dans trois ans à Paris. Souhaitons lui bonne chance

À lire sur Milk & Move

Alimentez-vous comme les sportifs de haut-niveau avant de rentrer dans l’arène des JO !

À lire sur Milk & Move

Après l’effort, le réconfort !

À lire sur Milk & Move

JO et paralympiques : quels enjeux en matière de nutrition pour les nouvelles disciplines

Tout savoir sur

Entrainement et nutrition

Prêt à vous dépenser sans compter ? En misant sur une alimentation saine et variée au quotidien, vous mettez toutes les chances de vos côtés pour être au top à l'heure de l'entraînement. Notre rubrique, dédiée à la nutrition et à l'entraînement, compile conseils de professionnels, informations et idées recettes.

Performance

16 points et 21 rebonds - Rudy Gobert a fait un départ olympique en NBA

Performance

Sport de haut niveau : le médecin du CREPS nous donne les clefs de la performance

Jeux Olympiques

Après l’effort, le réconfort !

Entrainement et nutrition

Un petit coup de mou pendant l’effort, pas de panique on a la solution !

Entrainement et nutrition

BMX : Mariane Beltrando sacrée championne du monde juniors

Entrainement et nutrition

Alimentez-vous comme les sportifs de haut-niveau avant de rentrer dans l’arène des JO !

Jeux Olympiques

Troubles digestifs des sportifs, comment se réconcilier avec son estomac ?

Jeux Olympiques

JO : Mariane Beltrando (BMX) nous parle d'alimentation

Jeux Olympiques

Basket 3X3, Laëtitia Guapo et les Bleues finissent au pied du podium

Jeux Olympiques

"Dans l'assiette de...", la série de vidéos qui vous invite dans les cuisines des sportifs des JO

Diététique de l'effort

Récupérer après l’effort : les clefs de la fenêtre métabolique

Performance

16 points et 21 rebonds - Rudy Gobert a fait un départ olympique en NBA

Comment se motiver

Ils ont relevé les défis, pourquoi pas vous ?