La santé

L’allergie alimentaire : késako ?

. ©glisic_albina

Publié le 23.10.2020

Aujourd’hui, on parle de plus en plus d’allergies alimentaires, sans pour autant bien cerner ce que c’est. 🤔

Lorsqu’une allergie à un aliment est diagnostiquée, est-ce temporaire ou à vie ? Savons-nous vraiment de quoi il s’agit ? Voyons ce qu’il en est réellement :

Quel mécanisme ?

L’allergie est un dérèglement du système immunitaire qui correspond à une perte de tolérance vis-à-vis d’une substance a priori inoffensive (poussière, pollen, crème de soin, aliment…).
Cette substance appelée allergène, active un mécanisme de défense pour se protéger, le fameux « système immunitaire ». Cela se traduit par de l’asthme, un rhume des foins, une conjonctivite, de l’eczéma, de l’urticaire, des troubles digestifs voire même parfois par des réactions bien plus graves devant être traitées rapidement par une injection d’adrénaline.
Dans le cas de l’allergie alimentaire, c’est la consommation d’une protéine venant d’un aliment qui déclenche cette réaction inadaptée du système immunitaire. Des troubles apparaissent généralement après l’absorption de l’aliment.

Qui est concerné ?

Aujourd’hui, l’allergie alimentaire concernerait environ 2% des adultes et 5% des enfants, elle apparaît généralement pendant l’enfance, avant l’âge de 4 ans. En effet, lors de la diversification alimentaire, l’introduction des nouveaux aliments chez le tout-petit en est l’élément déclencheur. Vos enfants peuvent être prédisposés génétiquement à développer une allergie si vous-même vous l’êtes, on parle alors de terrain « atopique ».
La plupart du temps, les enfants peuvent « guérir » de certaines allergies en devenant tolérant à la protéine en cause. L’acquisition de cette tolérance passe par un régime adéquat encadré par des professionnels de santé. De manière générale, les enfants peuvent surmonter leurs réactions allergiques aux protéines de lait de vache et aux œufs. Malheureusement, d’autres allergies comme celles aux arachides et aux noix, persistent toute la vie.

Allergènes alimentaires

Quels aliments incriminés ?

Selon l’Académie Européenne d’Allergie et d’Immunologie Clinique (EAACI) plus de 120 aliments ont été identifiés comme étant allergènes. Les allergies alimentaires les plus fréquentes chez l’enfant de 1 à 3 ans sont, dans l’ordre : l’œuf, l’arachide et le lait de vache. À partir de 3 ans, ce sont l’arachide, l’œuf et les légumineuses. Chez les adultes, les allergies les plus courantes sont celles aux fruits frais, aux arachides, aux fruits secs et aux légumes.

Lorsque notre alimentation évolue, de nouvelles allergies peuvent apparaître. C’est pourquoi, en 2019, l’agence française de sécurité des aliments (Anses) a répertorié des allergènes émergeants comme le sarrasin, les laits de chèvre et de brebis, le kiwi, le pignon de pin, les pois et les lentilles.

Quelle prise en charge ?

Avoir une réaction après avoir mangé un aliment ne signifie pas forcément « être allergique ». Si vous avez le moindre doute pour vous ou votre enfant, pas de place pour l’autodiagnostic : consultez un médecin allergologue.
Différents tests peuvent être faits : cutanés, oraux ou sanguins. Si un aliment allergène est détecté, le seul traitement est l’exclusion totale de sa consommation. L’intensité des réactions allergiques ne dépend pas de la dose ingérée. Une toute petite dose d’allergène peut provoquer une réaction grave comme un choc anaphylactique. Sans oublier le fait qu’une réaction peut se produire simplement en touchant ou respirant l’aliment allergisant.

Tests cutanés d'allergie

Très surprenant, votre enfant peut aussi souffrir d’allergies croisées. Cela signifie qu’il est capable de réagir avec d’autres protéines proches de l’allergène. Ainsi, il est fréquent d’être allergique à plusieurs oléagineux (amande, noisette, noix…) ou encore aux différents laits de vache, de chèvre et de brebis.
Encore plus étonnant, des allergies entre les pollens et les aliments : la moitié des personnes sensibles aux pollens de bouleau, de noisetier ou d’aulne 🌳 sont sensibilisés à la pomme, la noisette et la pêche. 🍎

La vie de parents d’enfants allergiques

Certains enfants sont allergiques à plusieurs aliments… Pas facile pour eux, ni pour leurs parents ! L’idéal (et souvent l’unique option) consiste alors à préparer des repas faits maison, pour maîtriser leur composition. Lire les listes d’ingrédients et les éventuels « traces de » sur les emballages des produits alimentaires devient un sport quotidien… Seuls les allergènes majeurs sont mentionnés obligatoirement sur les étiquettes et les restaurateurs doivent tenir à disposition la liste des ingrédients de leurs recettes.
Pour la crèche ou la cantine, un projet d’accueil individualisé (PAI) doit être mis en place afin de permettre l’adaptation à apporter à la vie de votre enfant en collectivité.

Peut-on prévenir les allergies ?

Pour les enfants à risque (si l’un des parents ou membre de la fratrie est allergique), les mesures de prévention des allergies alimentaires ont beaucoup évolué, de nombreuses affirmations plus ou moins fondées existent. Nous démêlons pour vous le vrai du faux :

Aucun régime d’éviction durant la grossesse et durant l’allaitement n’est nécessaire dans le cadre de la prévention des allergies,
• Si c’est possible, l’allaitement est recommandé, 🤱
Débutez la diversification alimentaire au bon moment, dès les 4 mois révolus (pas avant, ni après),
Introduisez chaque aliment (même ceux réputés comme allergisants) un à un dans l’alimentation de bébé.

L’allergie alimentaire est donc une maladie complexe qui nécessite un encadrement par un médecin allergologue. Un diététicien-nutritionniste peut également vous guider face aux différentes alternatives dues au régime d’éviction et ainsi, écarter le risque de carences et maintenir le plaisir de manger. N’hésitez pas non plus à faire appel aux centres spécialisés et services pédiatriques des hôpitaux et associations, qui proposent parfois des ateliers pratiques. 😉

Transparence ! Voici nos sources...

À lire sur Lait’quilibre

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose : deux troubles différents

À lire sur Lait’quilibre

Allergie alimentaire : comment j’ai géré les repas à l’école ?

À lire sur Milk Planet

Pourquoi moins d'allergies à la campagne ?

Tout savoir sur

La santé

Alimentation des enfants et adolescents

Quels sucres pour mes enfants ?

La santé

Troubles digestifs : mieux les comprendre pour mieux les soulager

La santé

Déconfinement : bien manger pour stimuler ses défenses immunitaires

La santé

Confinement : faites le plein de vitamine D !

La santé

Matière grasse et santé cardiovasculaire, une nouvelle étude signée INRA

Allergie au lait

Allergie et intolérance

Alimentation des mamans

Que manger quand on allaite ?

Intolérance au lactose

Intolérants au lactose, n'arrêtez pas les produits laitiers !

Pas vu à la TV

Le Club santé junior débarque à Angers le 23 septembre 2014 !

Le cancer

Les produits laitiers pour améliorer l'alimentation des patients traités pour cancer

Diversification alimentaire

Quels laitages à quel âge ?

Astuces de parents

En famille

Témoignages : comment aborder la diversification menée par l’enfant ?

Être parents

Mission "dîners faciles, rapides et bons"