Fromage 🧀

Brillat-Savarin

Frais il ne présente pas de croûte mais une surface blanche et très humide. Il se couvre ensuite d’un duvet lisse et blanc assez épais. Sa pâte est dense mais très humide, fragile et crémeuse comme du beurre.
C’est un fromage doux et onctueux  avec des arômes frais et lactés accompagnés d’une saveur acidulée dans sa prime jeunesse;  il devient progressivement plus typé avec un bon goût de beurre caractéristique et un arrière goût de champignon sur la croûte.
Ce fromage triple-crème est le plus ancien des fromages enrichis en crème. Il fut créé en 1930 par Henri Androuët en hommage au célèbre gastronome français du XVIIIème siècle : Jean Anthelme Brillat-Savarin. Celui ci appréciait tellement le fromage qu’il dit un jour « un repas sans fromage est comme une belle à qui il manque un oeil »… Décrit comme le « foie gras des fromages », il résiste bravement à l’ère des régimes !
Ce fromage très onctueux, gras et gourmand a été créé à l’époque où la matière grasse était considérée comme un produit riche, nourrissant, goûteux et bénéfique. Alors ce fromage figurait sur les tables lors des repas de haut niveau gastronomique.

Il se consomme frais ou bien affiné entre 1 et 4 semaines. Il se couvre alors s’un duvet blanc et doux.
Il peut également être aromatisé aux épices, aromates et parfois même aux truffes.

Il existe en petit format de 100 à 300 grammes ou en grand de 500 grammes.
Il s’agit d’un fromage défini par la loi française à travers le décret nº 2007-628 du 27 avril 2007.

À la une

Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

3 nuances de chocolat... chaud !

Ma semaine de ski : 7 jours, 7 spécialités locales !