Secret de chefs

Caramel au beurre salé : it crèpes

. © anna_shepulova

Publié le 31.01.2020 , mis à jour le 01.02.2020

Le caramel au beurre salé a supplanté les pâtes à tartiner dans les placards. Sur les crêpes, la recette est addictive. Additionné de pommes ou de glace vanille, ce petit pot de gourmandise absolue, alliant beurre et crème incarne la confort food absolue. Petits conseils de pro pour réussir le meilleur caramel de l’hexagone.

Colorisation au pif

Pour faire un bon caramel au beurre salé, le mieux est de commencer par se rendre au pays du caramel au beurre salé : la Bretagne. Direction Paimpol, chez le spécialiste de la question : Ambre1 qui tire son nom de la couleur de l’ambre et des embruns costarmoricains. Ici, Caroline et Nicolas Hubert caramélisent depuis dix ans. Issus tous les deux de la pâtisserie gastronomique – ils se sont rencontrés dans les cuisines de Roellinger à Cancale – ils ont démarré dans leur cuisine, avant d’installer une emballeuse dans leur garage et enfin, fini par construire cette petite usine boutique de Pleudaniel. Des clients parisiens prestigieux étiquettent leurs pots d’un simple « savoir-faire artisanal élaboré au beurre Bordier ».
Car du beurre, il en faut. Ingrédient n°1 de cette recette devenue aussi familière qu’un camembert. La maison en passe 200 kg par semaine… Et non du moindre : du Bordier exclusivement. Nicolas estime qu’il faut la dose : un bon caramel contient 20% de beurre. Le beurrier rennais fabrique tout spécialement un beurre qu’il « fait pleurer beaucoup plus » – assécher – qu’habituellement.

beurre Bordier
Du beurre Bordier pour préparer le caramel au beurre salé © CC

On procède tout d’abord à la caramélisation. A feu très chaud, fondent sucre et glucose en parts égales. La coloration et le goût viennent avec la montée en température. A feu fort, il faut « maltraiter le caramel », en décollant tout le sucre des bords de la casserole. Nicolas s’est inventé l‘outil idéal : une pelle à pizza qu’il a faite ajourer avec laquelle il ratisse vigoureusement le liquide. A la maison, une spatule de cuisson fera l’affaire. Il faut attendre patiemment que le sucre blondisse puis brunisse jusqu’au marron clair. « Tout se juge à l’odeur », confie le confiseur en ramenant vers lui de grandes brassées de vapeur odorante, « c’est ok quand ça commence à déranger, à piquer légèrement le nez ». Autrement dit au brun léger encore transparent.

preparation du caramel : bouillonnement du sucre et du glucose
Preparation du caramel : bouillonnement et blondissement du sucre et du glucose © CC
fonte du beurre dans le caramel
Incorporation du beurre dans le caramel © CC

Beurre et crème en abondance

C’est l’heure de déglacer au beurre, à la crème et au lait. Un lait demi écrémé et une crème liquide à 35% qui « fait un caramel fondant comme le petit Jésus », confie Nicolas, « allégée ce serait moins tendre ; crue, ça sentirait trop fort », estime le chef. Celle-ci peut être parfumée, à chaud, à la vanille ou au grué de chocolat. « Mieux que du vrai chocolat qui prend le dessus sur le caramel ». Citron, piment d’Espelette, miel, sarrasin, sésame grillé, framboise, l’Ambr1 enrichit continuellement ses recettes. La framboise, à partir de fruits déshydratés qui laissent leur petit grain caractéristique dans le caramel, « dans les crêpes, c’est vraiment délicieux », annote Caroline.

Un grand bac de beurre d’un côté, un gros seau de crème-lait de l’autre et on balance tout dans le sucre. L’odeur de beurre noisette se fait sentir, de gros bouillonnements mousseux se forment. Puis le mélange s’apaise en microbulles. Les matières grasses bien froides ont abaissé la température, il faut poursuivre la cuisson, « et remuer tout le temps » jusqu’à 120°C environ. Puis éteindre le feu et mélanger encore 1 min ou 2 pour épaissir le caramel. L’œil du breton est infaillible. Le novice aura lui soin de faire comme pour la confiture : le test de la goutte sur une assiette pour jauger la texture. Débarrassage rapide dans un bac. Foisonnage au mixeur plongeur. Puis Nicolas apporte in fine sa touche perso : une pincée de nacre de sel, à gros cristaux qui, inséminés hors cuisson, ne fondent pas et donnent ce fameux croustillant au caramel de l’Ambr1. Il n’y a plus qu’à faire sauter les crêpes et déguster sans compter.

preparation du caramel au beurre salé

Recette 🍴

Caramel au beurre salé

  • Thème

    Se faire plaisir

  • Complexité

    Facile

  • Prix

    Pas cher

  • Quantité

    Pour 200 g de caramel

le caramel au beurre salé de Lambr1
le caramel au beurre salé de Lambr1 © CC

Ingrédients

  • 60 g de sucre
  • 60 g de glucose
  • 40 g de beurre demi-sel
  • 40 g de crème liquide
  • 10 g de lait ½ écrémé

Préparation

Chauffer le glucose et le sucre à feu très vif, sans eau. Remuer énergiquement jusqu’à avoir une bonne coloration. Alors que le caramel devient brun moyen, déglacer sans tarder avec le beurre. Le faire fondre en remuant, puis ajouter crème et lait. Poursuivre la cuisson 2 min à gros bouillons tout en mélangeant. Plus on cuit, plus le caramel sera ferme. Foisonner avec un mixeur plongeur. Mettre en pots et garder au frigo.

À lire sur Oh My Milk

Chandeleur : comment réussir ses crêpes ?

À lire sur Oh My Milk

Chandeleur : le grand retour des crêpes Suzette

À lire sur Oh My Milk

Dans la famille crêpe, je demande... la cajasse !

À lire sur Oh My Milk

Les secrets des crêpes de Bertrand Denis, Maître Crêpier

À lire sur Lait’quilibre

Repas de crêpes, repas de fête

Tout savoir sur

Secret de chefs

En cuisine, un petit rien peut faire toute la différence. Découvrez dans notre rubrique des secrets des chefs, pour réaliser de grands classiques de la cuisine avec une petite touche d'excellence en plus. Intrigué ? Venez découvrir les secrets étoilés des toques et cordons-bleus.

Best of

Secret de chefs

La cuisine des chefs dans nos cuisines

Secret de chefs

Secrets de kouign-amann

Secret de chefs

La pate à pain pour pizza

Secret de chefs

Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

Créativité inspiration

Astuce du week-end : mon gâteau yaourt à la poêle !

Fait-maison

Redécouvrir le fondant d'une cuisson au lait

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : clarifier !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : émulsionner !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : foisonner !

Secret de chefs

Le tour de main de la semaine : nacrer !

Cuisine du monde

Christian Abegan veut glisser une identité africaine dans nos cuisines

Comfort food

Smoothie bowl : 3 recettes gourmandes à tester !

AOP

Quiz : Connaissez vous les fromages AOP ?