Petits budgets

Cuisiner en solo : 5 astuces pour varier les repas !

Cuisiner des plats gourmands pour 1 personne devient facile avec quelques astuces. © Sriba3

Publié le 10.01.2020

Cuisiner quand on est seul et peu équipé conduit souvent à une certaine monotonie dans l’assiette. Et pourtant, entre les plats tout prêts mais souvent chers et les recettes gourmandes pensées pour les familles, il existe une mine d’alternatives : découvrez nos conseils et astuces pour vous préparer des repas solo, pas chers et variés. Place aux bonnes proportions et gestes malins !

Astuce n° 1 : Je cultive l’envie de cuisiner au quotidien

Quand on est seul, pas facile de maintenir l’envie de cuisiner rien que pour soi.

Pour se motiver, il suffit de quelques habitudes quotidiennes :

  • organisez-vous pour passer le moins de temps possible en préparation (courses, menus, cuisson, vaisselle, etc.) ;
  • ritualisez le repas afin de l’associer à un moment de détente : plateau-repas alléchant à l’heure de votre série préférée ou plat unique agrémenté d’un instant plaisir (fromage, dessert, café…) suffisent à réveiller l’envie ;
  • misez sur les réserves à portée de main : conserves de légumes ou de poissons, denrées non périssables (pâtes, lentilles, pois cassés, etc.) ou portions congelées issues d’un précédent repas cuisiné en trop.

Astuce n° 2 : Je décline mes recettes familiales en plats solo

Vous avez envie de vous régaler d’un plat gourmand, sans devoir en manger pendant 3 jours ? Et non ! Il ne suffit pas de diviser par 4 les proportions d’ingrédients pour transcrire la recette d’un plat familial en un plat individuel.

Beaucoup de cuisiniers passent par une phase d’expérimentation, mais certaines équivalences peuvent déjà vous aider :

  • pour un gratin de pommes de terre, 10 cl de crème fraîche (ou un demi-verre de lait) et 3 pommes de terre suffiront dans une assiette à soupe,
  • pour une quiche, descendez à 1 œuf et 10 cl de lait pour la base de votre garniture, le reste se fait au regard dans les limites d’un petit plat,
  • et pour profiter d’un dessert, misez sur la polyvalence du gâteau yaourt : divisez sa base (1 yaourt, 3 œufs, 3 pots de farine, ½ sachet de levure) en 2 pour obtenir une version sucrée (+ 2 pots de sucre et le parfum de votre choix) tandis que l’autre moitié servira à composer un cake salé (olives, jambon ou thon, etc.).

Astuce n° 3 : Je ruse avec la cuisine d’assemblage

Il est des plats faciles à composer « au jugé », avec ce que vous avez sous la main : c’est l’idée de la cuisine d’assemblage qui allie les basiques économiques (lait, produits laitiers, œufs, fromages et légumes secs) et les pratiques (poissons et légumes en conserves et surgelés, féculents…).

Là aussi, pour ajuster les quantités sans vous torturer les méninges en équivalences, pensez aux salades composées, légumes farcis, œufs cocotte, tartines salées et fondant poisson en papillote.

La cuisine d'assemblage, alliée des recettes solo faciles à doser
Estimer les proportions en partant d'un mets individuel et éviter le gaspi. © Pilipphoto

Astuce n° 4 : Je cuis avec parcimonie et de manière économique

Qui dit plat, dit souvent cuisson. Faites coïncider les cuissons pour n’allumer votre four qu’une seule fois – ce qui réchauffera également votre logement en hiver.

Pensez aussi aux cuissons alternatives :

  • avec une boite de conserve au bain-marie pour une cuisson vapeur ;
  • au micro-ondes qui ne sert pas uniquement à réchauffer, mais cuira aussi vos pommes de terre dans un sachet de congélation, vos poissons en papillote silicone, et vos délicieux mug cakes (1 œuf, 20 g farine, 20 g de sucre, 30 g beurre, 40 g chocolat noir – cuit en en 1 minute 30 aux micro-ondes) ;
  • ou sur votre plaque de cuisson pour composer un gâteau à la poêle en quelques minutes si un proche s’invite à l’imprévu. Aussi joli qu’appétissant !

Pas de four à disposition ? Découvrez nos desserts sans cuisson

Le mug cake, un dessert pensé pour 1 personne
Facile à préparer avec des ingrédients de base, le gâteau tasse est aussi rapide à cuire ! © Berna Şafoğlu

Astuce n° 5 : Et s’il y a des restes à l’issue de ma session cuisine ?

Vous avez mutualisé les courses, préparations et cuissons pour réaliser des économies d’échelles : il est temps d’optimiser vos efforts et de glisser des portions individuelles au congélateur pour ces soirs de semaine où l’envie n’y est pas, et d’anticiper sur votre lunch box du lendemain midi.

 

Et pour redonner un coup de peps à un plat déjà dégusté le midi, pensez au coup de pouce anti-gaspi des produits laitiers : il suffit d’un rien pour revisiter un mets avec un peu de fromage râpé, de crème fraîche ou de lait !

À lire sur Oh My Milk

Comment bien manger avec un petit budget ?

À lire sur Oh My Milk

5 astuces pour équilibrer bons repas et petit budget

À lire sur Lait’quilibre

Petit budget : bien manger quand on est à la retraite

À lire sur Oh My Milk

Détournement malin d'emballages laitiers : petits bentos maison

Tout savoir sur

Petits budgets

Petits budgets

Cuisiner malin : peser sans balance

Idées cadeaux

Petits budgets

DIY 2020 : Des cadeaux gourmands maison

Petits budgets

Repas de fêtes : 7 astuces pour un réveillon petit budget

Être parents

Episode #12 : Les repas casse-tête

Être parents

Episode #11 : Boissons sucrées : Comment doser ?

Astuce de parents

Être parents

Comment faire manger moins de sucre aux enfants ?