Fromage 🧀

Pélardon AOP

L’aspect du Pélardon est très variable en fonction de son degré d’affinage. Sa croûte fine est d’abord blanche lisse et humide, puis se couvre de flore grise ou bleu et devient plissée. La pâte est au départ blanche lisse et ferme puis devient crémeuse sous la croûte ou au contraire s’assèche jusqu’à devenir cassante.
Son odeur est fraîche lorsqu’il est jeune, puis des arômes caprins s’affirment durant l’affinage. Lorsque la croûte bleuie cela ajoute des arômes de champignon. En bouche la saveur est acidulée  avec une texture fine et fondante avec un goût typique de chèvre et de noisette. Son goût s’affirme avec le temps.
Le Pélardon est un petit palet au lait cru et entier de chèvre originaire des Cévennes, mais son aire de production s’étend également à la Montagne Noire et aux Hautes Corbières en passant par le Gard et l’Héraut.
Dès l’antiquité, d’après Pline L’Ancien, les fromages du Languedoc connaissent une renommée auprès des meilleures tables de Rome. C’est grâce à l’Abbé Boissier que le Pélardon est décrit pour la première fois en 1756. Il est alors appelé « Peraldou ». D’autres noms lui sont donnés par la suite comme Pélardon, Paraldon, Pélardou, ou encore Péraudou.
Il bénéficie d`une Appellation d`Origine Contrôlée depuis 2000, ainsi que d’une Appellation d’origine protégée depuis 2001.

À la une

Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

3 nuances de chocolat... chaud !

Ma semaine de ski : 7 jours, 7 spécialités locales !