Fromage 🧀

Brousse du Rove

Une pâte très blanche, fraîche et brillante présentée dans de très petites faisselles allongées en plastique de la taille d’un doigt.
De saveur très fraîche, elle est humide et légèrement acidulée avec un léger goût caprin et une belle longueur en bouche pour un fromage si frais. Sa pâte est onctueuse,  friable et dépourvue de sel.
La Brousse du Rove tire son nom du village où est situé sa production dans le département des Bouches-du-Rhône. Il s’agit d’une zone protégée aux portes de Marseille particulièrement aride. Contrairement aux autres fromages appelés « Brousse », la Brousse du Rove n’est pas faite à partir du lactosérum résultant de la fabrication de fromages, mais directement à base du lait entier de chèvre d’une race de même nom. Cette race donne un lait particulièrement riche en matières grasses qui induit un fromage très onctueux.

La brousse du Rove est fabriquée en ajoutant du vinaigre de vin blanc au lait de chèvre qui est ensuite chauffé à 90ºC. Aucune présure n’est donc utilisée pour sa fabrication. Une sorte de crème floconneuse remonte en surface et est récupérée à l’écumoire. Ensuite, elle est moulée dans de petits moules à faisselle jetables. La brousse du Rove est à peine égouttée et n’est pas démoulée. Auparavant moulées dans des faisselles en fer, les brousses étaient directement démoulées dans l’assiette du client par le vendeur.

Victime de son succès, on trouve parfois des « Brousse du Rove » au lait de chèvre alpines et même au lait de vache. Ses producteurs – qui ne sont que 8 – s’engagent depuis 2007 pour l’obtention d’une AOC qui deviendra peut-être alors la plus petite appellation protégée d’Europe.

Elle n’est fabriquée que du printemps à l’été. Idéalement, elle doit être consommée au maximum 5 jours après la fabrication. Les Marseillais en consomment plus souvent simplement avec du sucre. Mais elle peut se servir aussi nappée d’un coulis de fruits, de confiture, ou de miel, également arrosée d’eau de fleur d’oranger…; ou encore simplement nature sur une tranche de bon pain, c’est un régal !

À la une

Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

3 nuances de chocolat... chaud !

Ma semaine de ski : 7 jours, 7 spécialités locales !