Être parents

Mission « dîners faciles, rapides et bons »

On ne va pas en faire un fromage

Par On ne va pas en faire un fromage Etre parent, un jeu d'enfant!?

. © Halfpoint

Publié le 06.11.2020 , mis à jour le 16.11.2020

Le dîner presque parfait vous semble un mirage et la dernière invitation, un lointain souvenir ? Le quotidien vous rattrape et les repas en famille pompent votre énergie ? Funambule du quotidien, vous faites en sorte de concilier course contre la montre, satisfaction de chaque personnalité de votre tribu, équilibre de votre budget et des menus ? Voici une révélation : nul besoin de passer des heures en cuisine, la cuisine du placard et du frigo est un jeu d’enfant ! Voici une mise au point pour vous faciliter la vie et garder le sourire !

Des repas entre plaisir, corvée et culpabilité

Emissions culinaires, livres de recettes, magazines spécialisés, photos et tutos abondent. En définitive, nous n’avons jamais eu autant d’incitations et de sources d’inspiration pour cuisiner, autant d’images devant lesquelles saliver. Mais dans un quotidien déjà bien chargé d’obligations familiales et professionnelles, la cuisine devient la tâche redondante qui finit parfois par peser lourd, en particulier quand les dîners entre amis et les sorties au restaurant nous manquent.  D’ailleurs le marché des plats cuisinés et des repas livrés à domicile affiche une nette croissance. Bilan : des attentes élevées et la volonté de bien se nourrir face à un timing serré pour parer aux exigences familiales (devoirs, bain, coucher…). Sans parler de la culpabilité et des réticences à recourir aux pizza, pâtes et croque-monsieur tous les soirs en semaine. Bonne nouvelle ! Il est possible de vous simplifier la cuisine et de manger équilibré ! Le secret ? Être organisée pour avoir les réserves et les idées qui font rimer cuisine, gourmandise, rapidité et variété, clef de l’équilibre alimentaire !

salade facile

C’est moi qui l’ai fait !

Pour que la cuisine sorte de l’ordinaire et évite la soupe à la grimace, succombez sans scrupule à la « cuisine d’assemblage » qui consiste à prendre des bons produits et de les associer en deux temps trois mouvements. Le fil conducteur ? Simplicité, efficacité, praticité et goût. Résultat ? Moins de temps passé en cuisine, plus de disponibilité et de moments à partager à table.  Ce qui nous arrange bien car des études ont montré que le fait de manger en famille permet aux enfants de développer de meilleures habitudes alimentaires et d’avoir une alimentation plus diversifiée.

Il est donc possible d’être fier(e) de sa cuisine sans y avoir passé des heures. Et si l’art de la cuisine de tous les jours, c’était le geste dit de « la touche finale » qui fait toute la différence ? Par exemple, la pincée de muscade ou de moutarde avec une noix de beurre et/ou de crème ajoutés à une purée en flocons réhydratée en express dans du bon lait entier pour accompagner une tranche de jambon ? Ou bien encore des poires façon belle Hélène concoctées vite fait bien fait avec une boîte de poires au sirop et des carrés de chocolat fondus au micro-ondes ? Aucun complexe, tant que vous faites en sorte d’être satisfait(e) du résultat et persuadé(e) que c’est vraiment plus sympa d’avoir réussi à improviser ces plats plutôt que d’avoir succombé à la facilité d’une livraison !

Enfin, pensez aussi aux recettes (gratins, plats mijotés…) qui cuisent sans nécessiter une surveillance de chaque instant. Avec un investissement rapidement amorti, une cocotte-minute, un rice-cooker, ou encore un multicuiseur vous permettront de laisser les aliments cuire pendant le télétravail , les devoirs ou le bain du petit-dernier. Un peu d’anticipation horaire pour un minimum d’effort et de vaisselle.

Poire Belle Hélène

Cuisiner, c’est avant tout choisir des ingrédients de qualité

En définitive, comme les chefs le soulignent, l’important c’est le choix de bons produits. Mais quand on n’a pas la possibilité de faire son marché de produits de saison, issus de terroirs voire de l’agriculture biologique, que faire ? Miser sur la grande cuisine du quotidien, la cuisine débrouille qui puise dans les placards, le frigo et le congélateur. Si congeler, c’est futé mais que vous êtes plutôt cigale que fourmi et que vous n’avez pas mis en bocaux des coulis de tomates d’été ou congelé votre basilic avant les premiers frimas, ni rapporté du miel de votre région préférée, heureusement tout est disponible dans vos supermarchés. A vous de bien choisir !

 

Les basiques indispensables du placard et du frigo

Le premier confinement nous a confronté à l’impératif de cuisiner pour toute la famille 7 jours sur 7 sans forcément avoir sous la main nos ingrédients ou aliments habituels. Et si en plus les produits frais viennent à manquer

C’est dans ces conditions, bien connues des étudiants, qu’il s’agit de trouver les ressources des fonds de placard, frigo et congélo… Finalement il y a des surprises ! Et n’est-ce pas plus valorisant de réussir en un tour de main à « accommoder des restes » comme nos aiëux ou à concocter un plat inédit avec 3 fois rien plutôt que de faire une recette avec une liste de 12 ingrédients achetés rien que pour cela ? Avant d’être pris au dépourvu, en plus de vos incontournables (huiles, moutarde, vinaigre, ketchup, sel et poivre, confitures…) listez ce qui vous permettra d’avoir des réserves sur mesure.

conserves bocaux

CÔTÉ PLACARD :

  • Lait : UHT, en poudre ou concentré ;
  • Féculents : pommes de terre, pâtes, semoule, riz, (long, rond…) polenta, boulgour… ;
  • Conserves de légumes : tomates, lentilles, haricots verts , rouges, blancs, pois chiches… ;
  • Pâtés et poissons en boîte sardines, thon, maquereau… ;
  • Conserves de fruits : ananas, poires, compotes…
  • Fruits secs (pruneaux, figues, dattes…) et oléagineux (noix, noisettes, poudre d’amande…)
Infographie - indispensables placard
Infographie - indispensables placard

CÔTÉ FRIGO :

  • Œufs ;
  • Lait ;
  • Fromages : emmental, comté, cantal, camembert, brie, à tartiner…
  • Jambon,
  • Laitages : yaourts, fromages blancs ;
  • Fruits et légumes de saison ;
  • Beurre, crème fraîche
Infographie - Indispensables frigo
Infographie - Indispensables frigo

Conserves et surgelés, alliés diététiques bien pratiques

Pas toujours bien perçus par rapport à leur équivalent » frais », les conserves et les surgelés sont pourtant des aliments de qualité, pratiques (car sans épluchage !) et peu chers. Nutritionnellement équivalents, qu’il s’agisse des vitamines ou des minéraux, ils n’ont donc rien à envier aux produits frais, surtout quand il s’agit de légumes verts (haricots verts, poireaux…) stockés plusieurs jours avant leur cuisson. Evidemment, l’idéal pour choisir les fruits et légumes, c’est de recourir aux versions les plus simples ou « naturelles » possibles et de les préparer à votre façon ensuite. Les légumes secs déjà cuits vous permettront de préparer une salade, une soupe ou un accompagnement en moins de temps que la cuisson d’une pizza ou de pâtes. Et si vous êtes adeptes de spécialités régionales, vous pouvez compter sur des alliés comme le cassoulet, le pâté ou la soupe de poisson en bocaux ou conserves. Et côté poissons, les conserves (sardines, maquereaux sources d’oméga 3 et le thon…) comme les surgelés nous aident à tenir la recommandation d’en manger deux fois par semaine.

tartines à la sardine

L’équilibre alimentaire à portée de chacun

La formule : une protéine (viande, poisson, œuf, produit laitier, avec un féculent et des légumes en dessert : fruit et produit laitier. Et les proportions, comme dans Boucle d’or, en fonction de l’âge, la corpulence, l’activité physique et l’appétit de chacun. Donc on mange ensemble, les mêmes aliments mais en quantité adaptée, différente pour chacun ! Et en prime, si vous réussissez à varier les ingrédients et les recettes…par exemple avec les pâtes à toutes les sauces, et aux légumes et à faire le plein de calcium et de vitamines avec des fruits et un laitage en dessert… alors là, chapeau !

 

Vous l’avez compris, la cuisine d’assemblage, c’est comme l’éducation ou l’équilibre alimentaire, une question de juste milieu à trouver, sans se mettre la pression pour être parfait(e) ou au contraire, faire preuve de laxisme. Et comme cuisiner et manger varié, c’est aussi bon pour le moral, quand vous serez l’as de la cuisine du placard, vous serez reboosté(e) !

🎧 Podcasts "On va pas en faire un fromage" (saison 2)

Découvrez sur Chérie FM, l'épisode n°5 sur les repas équilibrés et rapides, animé par Emilie Albertini, avec Catherine Bourron-Normand, diététicienne et Poussine.

Ecoutez le podcast

À lire sur Lait’quilibre

Congeler, c’est futé

À lire sur Lait’quilibre

Confinement : quand les produits frais manquent, quelles sont les alternatives ?

À lire sur Oh My Milk

Confinement : 3 Recettes de croques simples et rapides

Tout savoir sur

Être parents

Être parents

Test : Quel style de parent êtes vous à la rentrée ?

Astuce de parents

Alimentation des enfants et adolescents

Mon enfant est végétarien : comment gérer les repas et éviter les carences ?

Être parents

5 clés pour favoriser le sommeil des enfants

Hygiène de vie

Rythme de vie post-confinement : objectif rentrée

Astuce de parents

En famille

Comment gérer les repas quotidiens post-confinement

Alimentation des mamans

Covid-19 : les mères peuvent allaiter en toute sécurité

Astuces de parents

En famille

Confinement en famille : comment gérer la situation au quotidien ?

Astuce de parents

Être parents

Comment faire manger de la soupe aux enfants ?

Être parents

Episode #12 : Les repas casse-tête

Astuce de parents

Être parents

Comment faire manger moins de sucre aux enfants ?

Astuces de parents

En famille

Témoignages : comment aborder la diversification menée par l’enfant ?

Alimentation des mamans

Grossesse : bien vivre sa prise de poids

Alimentation des enfants et adolescents

Les 1000 premiers jours de l'enfant, une période importante : Entretien