A la une

derniers articles
  • 24-09
    Moon Milk, prélude lacté à une douce nuit

    Vous comptez les moutons et rien n’y fait ? Pour favoriser l’arrivée du sommeil, offrez-vous un instant détente en mode « mille-et-une nuits » : sirotez un Moon Milk – ou « Lait de lune ». Cette délicieuse boisson au lait et aux épices est populaire en Inde pour son effet apaisant en soirée…   Le Moon Milk : un breuvage […]

  • 19-09
    Après l’école : 3 idées de goûters sains, gourmands et faciles

    Jamais 3 sans 4 ! Pas question de faire l’impasse sur le 4e repas des enfants : le goûter. Mais comment se renouveler et être sûr que ce snack unique de  l’après-midi leur apporte plusieurs des nutriments dont ils ont besoin ? Voici 3 idées de “goûters après l’école”, à la fois sains, gourmands et rapides à préparer […]

  • 17-09
    Ma reconversion fromager : interview de Paul Zindy, fromager urbain

    Fromager urbain : c’est le nouveau métier de Paul Zindy, 32 ans, qui a relevé le challenge un peu fou d’ouvrir la Laiterie la Chapelle au cœur de Paris. Ce faisant, il entend proposer des fromages fabriqués sur place, à partir du lait de vaches franciliennes, mais aussi d’aller plus loin, en valorisant la transparence et […]

  • 31-08
    Au menu du pique-nique cet été

    En été, le pique-nique fait partie intégrante des plaisirs de vos balades au bord de l’eau comme de vos sorties plus sportives. Un repas convivial et nomade où tous les produits bruts (fromage, charcuterie, pain…) se taillent une place de choix sur la nappe à carreaux. Mais comment se renouveler ? Découvrez nos idées de […]

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé, Les produits laitiers
-

Le lait sans lactose, comment c’est fabriqué ?

Les personnes qui ont du mal à digérer le lactose peuvent se tourner vers les laits délactosés, qui ont les mêmes qualités nutritionnelles et culinaires que les laits classiques.

Lait sans lactose

L’intolérance au lactose ne nécessite pas de se passer de produits laitiers ! Parmi les solutions adaptées, le lait délactosé permet de profiter des bienfaits et des plaisirs du lait sans désagrément digestif. Le point avec Gérald Saada, directeur marketing et recherche & développement chez Candia.

Comment retire-t-on le lactose du lait ?
Gérald Saada : On ne le retire pas, mais on le rend digeste grâce à un procédé très simple qui reproduit ce qui se passe naturellement chez l’être humain. Chez les personnes qui tolèrent parfaitement le sucre du lait, le lactose, celui-ci est en effet digéré grâce à une enzyme présente dans l’intestin grêle, la lactase. Celle-ci dégrade le sucre complexe qu’est le lactose en deux sucres simples, le glucose et le galactose, afin de faciliter son absorption et donc sa digestion. Le problème des personnes intolérantes au lactose, c’est qu’elles ne produisent plus ou pas assez de lactase. On additionne donc tout simplement le lait de lactase pendant le processus de fabrication. Autrement dit, on divise le lactose comme le ferait l’organisme pour bien l’absorber. Le lait est ainsi « prédigéré ».

Les personnes intolérantes au lactose peuvent donc le consommer sans problème ?
Gérald Saada : Oui, tout à fait. Comme cela est indiqué sur les emballages, il reste moins de 0,1 % de lactose dans le lait, ce qui constitue le seuil fixé par les pouvoirs publics pour pouvoir considérer qu’un lait est sans lactose. Or, je rappelle que l’intolérance n’est pas une allergie : l’éviction totale n’est pas nécessaire, ni même recommandée. Les personnes qui tolèrent mal le lactose peuvent d’ailleurs, la plupart du temps, consommer du lait classique en prenant quelques précautions : petites quantités, association avec d’autres aliments… L’avantage avec le lait sans lactose, c’est de pouvoir manger, boire et cuisiner le lait sans se poser de questions et sans prendre de mesures particulières.

Le lait sans lactose a-t-il les mêmes propriétés que le lait classique ?
Gérald Saada : Absolument. Il contient les mêmes nutriments et dans les mêmes quantités. Les intolérants peuvent donc bénéficier du calcium, de la vitamine D et des autres bienfaits du lait sans risque d’inconfort digestif. Sans même parler de nutrition, le lait sans lactose est très pratique pour ceux qui aiment le goût du lait mais le digèrent mal. Des dégustations à l’aveugle ont même montré qu’il plaît davantage aux consommateurs que le lait classique, car le fait de dégrader le lactose augmente son pouvoir sucrant – ce n’est qu’une impression puisque le taux de sucre reste le même. Il se prête enfin à toutes les envies culinaires lactées : les intolérants n’ont plus rien à craindre de la sauce béchamel et de la crème anglaise !

Plus d'articles

Mots clés