Alimentation et Santé

Alimentation et Santé

derniers articles
  • 29-06
    Que faire avec de la ricotta ?

    Avec sa texture fondante et sa saveur douce, la ricotta se cuisine aussi bien crue que cuite, en mode salé comme sucré.

  • 25-06
    Que veut dire… ensemencer le lait ?

    Éclairage sur une technique incontournable de la fabrication des produits laitiers.

  • 20-06
    Fête de la musique : savez-vous chanter en yaourt ?

    Un tour de passe-passe lexico-musical que les Français marient volontiers à leur principale préoccupation : la nourriture.

  • 15-06
    Et si on faisait un crumble salé ?

    Le crumble est d’abord un dessert fruité et délicieusement sablé, mais avec des légumes, du poisson ou de la viande, la version salée a tout pour plaire.

Voir toutes les actualités
Photo de famille
A chacun ses besoins
Lire la suite

A chacun ses besoins

Aujourd’hui, avec les progrès de la médecine et l’allongement de l’espérance de vie, nous avons tous l’espoir de vivre plus longtemps, mais nous voulons vieillir en pleine forme.

Les experts, réunis à l’occasion du PNNS (Programme National Nutrition-Santé) lancé à l’initiative du ministère de la santé, ont émis des recommandations précises à ce sujet.

Les ANC (Apports Nutritionnels Conseillés) sont des valeurs d’apports alimentaires permettant de couvrir les besoins de groupes d’individus, issus d’une combinaison de résultats d’études à l’échelle individuelle et collective. Pour chaque nutriment ont été définies les valeurs permettant de couvrir les besoins physiologiques de la quasi-totalité d’une population – supposée en bonne santé.

Les valeurs d’ANC proposées ne sont pas des normes contraignantes à atteindre absolument, mais des points de repère. Un risque de déficience apparaît quand on consomme moins des 2/3 des apports conseillés.

Initié en 2001, le PNNS (Programme National Nutrition Santé) est un programme renouvelé tous les cinq ans, élaboré par des experts et destiné à améliorer l’état de santé de l’ensemble des Français en agissant sur l’un de ses facteurs majeurs : la nutrition.

L’augmentation de la consommation de calcium est l’un des objectifs prioritaires du PNNS. Le calcium laitier étant considéré comme le calcium de référence, le PNNS recommande la consommation de 3 produits laitiers par jour. Il recommande également de jouer sur la variété : lait, yaourt (fromage blanc, petits suisses…) et fromages.

La consommation d’un quart de litre de lait ou de 30 grammes d’emmental remplit, selon l’âge, de 25 à 50% des besoins en calcium. En France, 60 à 80 % du calcium sont apportés par le lait et les produits laitiers.